Page d'accueil encyclopedie-enligne.com en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

Andrew Jackson


Andrew Jackson

Andrew Jackson

N° d’ordre : 7e président des États-Unis d’Amérique
Mandat : 4 mars 1829

4 mars 1837

Date et lieu de naissance : 15 mars 1767

aux alentours de Waxhaws, Caroline

Date et lieu de décès : 8 juin 1845

à Nashville, Tennessee

Profession : Militaire, Juriste
Parti politique : Democrate
Vice-président : John Caldwell Calhoun (1829-1832)


Martin Van Buren (1833-1837)

Andrew Jackson 15 mars 1767 - 8 juin 1845, est le 7e président des États-Unis d’Amérique. Il est élu pour deux mandats de 1829 à 1837.

Sommaire

Biographie

Jeunesse

Andrew Jackson est le fils d'immigrants irlandais pauvres. Il participe à la guerre de la révolution américaine en tant que courrier. Son caractère violent et sa fierté lui valent d’être blessé à la main alors qu’il est fait prisonnier. Il est souvent partisan de vider ses querelles au pistolet.

Carrière militaire

Il reste dans l’armée où il devient un héros national en commandant les troupes qui gagnent la bataille de la Nouvelle-Orléans contre les anglais. Il participe ensuite à la guerre contre les indiens Creek et Séminole, envahissant la Floride et devenant son gouverneur militaire en 1819 après que le territoire est cédé par l'Espagne dans le traité Adams-Onís.

Il se présente à l’élection présidentielle de 1824 et obtient plus de suffrages populaires et de voix des Grands-électeurs que ses concurrents mais il n’a pas la majorité absolue. C’est un vote de la Chambre des représentants qui donne la présidence à John Quincy Adams. Jackson se représente en 1828 et emporte l'élection avec une majorité substantielle.

Présidence

A. Jackson est le premier président qui n'est pas lié avec le cercle des participants à la guerre d'indépendance et à la rédaction de la constitution. Il est le premier élu grâce au suffrage universel instauré dans un grand nombre d’états car il est perçu comme faisant partie du peuple.

Il introduit le système où les hautes fonctions fédérales sont attribuées aux amis qui ont aidé pendant la campagne électorale (système du copinage, spoils system) et il fait pression sur les états pour élargir la base électorale.

Opposition à une banque nationale

A. Jackson dissout la banque centrale créée en 1781 par Alexander Hamilton pour gérer la dette nationale et renforcer le pouvoir du gouvernement fédéral. Il pense ainsi favoriser les fermiers plutôt que les grands entrepreneurs.

Droits de douane

Le sud, surtout agricole, ne voulait pas des droits de douane élevés, au contraire du nord qui mettait en place son industrie. La crise est résolue en 1833 par une forte baisse des droits de douane et marque la victoire de l’intérêt individuel des états sur le gouvernement fédéral.

Appropriation des réserves amérindiennes

En 1829 avec l'augmentation de la population et la découverte d’or sur les territoires des Cherokee A. Jackson signe la loi votée par le Congrès pour l'utilisation de ces terres. La Cour Suprême en infirme la constitutionalité mais Jackson refuse d'appliquer le jugement. L’état de Géorgie attribue les terres Cherokee au cours d’une loterie et A. Jackson envoie des troupes pour forcer les indiens à évacuer. Cet épisode coûte la vie à environ 4000 indiens Cherokee (25% de la population) au cours d’un périple connu sous le nom de “piste des larmes (Trail of Tears)

Tentative d'assassinat

Le 30 janvier 1835 A. Jackson est victime d’une tentative d'assassinat au Capitole. Par une chance incroyable les deux pistolets de l’assassin s'enrayent. Une gravure devenue célèbre, faite 20 ans plus tard, montre Jackson frappant la tête de cet homme avec sa canne.

La petite histoire

La femme d’A. Jackson mourut avant son élection à la présidence. Elle était divorcée et n’était pas acceptée par la bonne société. En 1806 A. Jackson tua un homme qui l’avait insultée en duel.

Son seul enfant, Andrew, était adopté.

Son surnom est “dur comme du bois” (« Old Hickory »).

80px Chronologie des présidents des États-Unis depuis 1789
(voir aussi : Histoire - États-Unis d'Amérique - Maison Blanche)
45px

1789 : Washington
1797 : J. Adams
1801 : Jefferson
1809 : Madison
1817 : Monroe
1825 : J. Q. Adams
1829 : Jackson
1837 : Van Buren
1841 : W. H. Harrison

1841 : Tyler
1845 : Polk
1849 : Taylor
1850 : Fillmore
1853 : Pierce
1857 : Buchanan
1861 : Lincoln
1865 : A. Johnson
1869 : Grant

1877 : Hayes
1881 : Garfield
1881 : Arthur
1885 : Cleveland
1889 : B. Harrison
1893 : Cleveland
1897 : McKinley
1901 : T. Roosevelt
1909 : Taft

1913 : Wilson
1921 : Harding
1923 : Coolidge
1929 : Hoover
1933 : F. D. Roosevelt
1945 : Truman
1953 : Eisenhower
1961 : Kennedy
1963 : L. B. Johnson

1969 : Nixon
1974 : Ford
1977 : Carter
1981 : Reagan
1989 : G. Bush
1993 : Clinton
2001 : G. W. Bush
2004 : G. W. Bush



This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia