Page d'accueil encyclopedie-enligne.com en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

Blues

Le blues est une forme musicale vocale et instrumentale, dérivée des chants de travail et des gospels des populations afro-américaines.
Le blues a eu une influence majeure sur la musique populaire américaine, puisque l'on en retrouve des traces dans le jazz, les big bands, le rhythm and blues, le rock and roll, le hard rock, la musique country, la musique pop, et même la musique classique.

Sommaire

Histoire du blues

Les plus anciennes formes de blues provenaient du Sud des États-Unis, à la fin du XIXe siècle et au début du XXe ; elles utilisaient des instruments simples, tels que la guitare acoustique, le piano et l'harmonica. La légende raconte que l'un des premiers guitaristes bluesmen, Robert Johnson, aurait signé un pacte avec le diable ce qui lui aurait permis d'inventer le blues.

W.C. Handy fut l'un des premiers musiciens à reprendre des airs de blues, à les arranger et les faire interpréter par des chanteurs avec orchestres. Il fut également l'auteur de morceaux parmi les plus célèbres, tel le fameux Saint Louis Blues.

Du point de vue des textes, les premiers blues consistaient souvent à répéter un même vers deux ou trois fois, comme par exemple :

Woke up this morning with the blues down in my soul
Woke up this morning with the blues down in my soul
My baby gone and left me, got a heart as black as coal

Les textes racontaient principalement la dureté de la vie et ses injustices, ce qui donna à tort au blues une réputation de musique du désespoir, alors que les paroles sont au contraire souvent joyeuses et pleines d'humour.

Rebecca, Rebecca, get your big legs off of me,
Rebecca, Rebecca, get your big legs off of me,
It may be sending you baby, but it's worrying the hell out of me.

Les années 20 et 30 virent l'apparition de l'industrie du disque, et donc l'accroissement de la popularité de chanteurs et guitaristes tels que Blind Lemon Jefferson and Blind Blake qui enregistrèrent chez Paramount Records, ou Lonnie Johnson chez Okeh Records. Ces enregistrements furent connus sous le terme de race records (musique raciale), car ils étaient destinés exclusivement au public afro-américain. Mais les années 20 connurent également des chanteuses de blues extrêmement populaires, telles que Gertrude « Ma » Rainey, Bessie Smith et Victoria Spivey.

Dans les années 40 et 50, l'urbanisation croissante et l'apparition des premiers amplificateurs menèrent à un blues plus électrique (tel que le Chicago blues), avec des artistes comme Howlin' Wolf et Muddy Waters. C'est ce blues électrique qui donnera plus tard ses racines au rock and roll.

Dans les années 60, une nouvelle génération d'enthousiastes du blues apparaît en Europe et en particulier en Angleterre. Les principaux acteurs de ce que l'on appelle alors le British Blues Boom sont les Yardbirds, les Blues Breakers menés par John Mayall ou encore les Animals et incluent de nombreuses stars de la pop et du rock à venir Jimmy Page, Eric Clapton ou Jeff Beck (tous trois membres successivement des Yardbirds) qui intègrent à leur musique des influences psychédéliques et pop. Ces artistes parmi lesquels on compte également Janis Joplin et Jimi Hendrix, tous influencés à la fois par le blues traditionnel et le blues électrique, firent découvrir cette musique au jeune public de l'époque. L'interprétation que les artistes de cette génération donnèrent au blues aura plus tard une influence très forte sur le développement du rock and roll.

Depuis lors, le blues – tant traditionnel que contemporain – a continué d'évoluer à travers le travail de Robert Cray, Bonnie Raitt et bien d'autres...

Structure musicale du blues

D'un point de vue technique, le blues repose sur trois éléments :

Le blues a eu une influence sur une très large variété de styles musicaux qui intégrèrent dans des proportions variables l'un ou plusieurs de ces éléments. Si l'on ne peut alors plus parler de blues on utilise fréquemment le qualificatif bluesy pour indiquer cette coloration particulière apportée. Il est à noter par ailleurs qu'au-delà de stricts canons techniques, le blues se caractérise par une humeur teintée d'une certaine langueur ou mélancolie.

Rythme

Le blues repose sur un rythme ternaire syncopé. Chaque temps est donc découpé en trois croches dont on ne marque que la première et la troisième. Le rythme peut être plus ou moins rapide. Traditionnellement, le blues est assez lent. Le shuffle indique généralement un tempo moyen. Quant au boogie, c'est en général une cadence plus appuyée.

Harmonie

Le blues traditionnel est formé à partir de 3 accords (I, IV, V) qui se répètent sur douze mesures. Dans ce cas on parle de « 12 bar blues ». Les sonorités les plus communément employées sont les accords septièmes de dominante. Dans ses formes un peu plus élaborées, le blues recours fréquemment à des accords augmentés de la neuvième ou de la treizième.

La structure la plus simple suit généralement la forme suivante :

I I I I
IV IV I I
V IV I I


ce qui pour un blues en La 7 donnerait par exemple (notation anglosaxonne):

A7 D7 A7 A7
D7 D7 A7 A7
E7 E7 A7 A7


La variation introduite à la seconde mesure s'appelle un quick change (changement rapide en anglais)

Cette structure dépouillée permet de souligner l'interprétation et de laisser une large place à l'improvisation et aux solos.

Mélodie

La gamme Blues traditionnelle est simplement une gamme pentatonique mineure à laquelle on a ajouté une note. C'est cette dernière (la quinte diminuée) qui donne la couleur blues au morceau, d'où son nom de blue note (« note bleue »).

Les 5 + 1 notes de la gamme blues sont donc: T + 1,5 + 1 + 0,5 (blue note) + 0,5 + 1,5 (+ T).
E.g. en Do: Do - Mib - Fa - Fa# (blue note) - Sol - Sib (- Do). Si l'on parle de quinte diminuée, il ne faut pas dire Fa# mais sol bémol : do-fa# n'étant pas une quarte diminuée. Mais le son est exactement le même, c'est une enharmonie.

L'autre gamme fréquemment utilisée en blues est la pentatonique majeure.

Instruments

Bien que le blues puisse être interprété sur tout type d'instrument, certains sont plus traditionnellement utilisés que d'autres :

Principaux artistes de blues

Blues traditionnel

Kansas City Blues

Chicago Blues

Texas Blues

New York Blues

Blues moderne (après 1950)

Le blues dans la musique pop

Le blues dans la musique country

Influences du blues dans la musique classique



This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia