Page d'accueil encyclopedie-enligne.com en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

Boston



Le Vieux Capitole du Massachusetts à Boston
Agrandir
Le Vieux Capitole du Massachusetts à Boston
L'église de la première paroisse de Roxbury
Agrandir
L'église de la première paroisse de Roxbury

La ville de Boston est la capitale et la ville principale de l'état du Massachusetts, aux USA. C'est également le centre d'affaires et centre culturel de la Nouvelle-Angleterre. Elle a été fondée en 1630. Il y avait 589 141 habitants en l'an 2000. La zone métropolitaine de Boston a environ 3,5 millions d'habitants, et inclut les villes voisines de Cambridge, Somerville, Brookline, et Lowell.

Sommaire

Histoire

Fondée en 1630, Boston reprend le nom d'une ville anglaise du Lincolnshire (Nord-Est) dont sont originaires ses fondateurs, des puritains. Boston s'est développée rapidement et enrichie grâce à son port, par les relations commerciales maritimes avec la Grande-Bretagne et les Antilles. Au cours de ses deux premiers siècles, d'existence, les descendants des premiers colons anglais formaient l'essentiel de sa population. Dès 1704 paraît le journal Boston News-letter. Au milieu du XVIIIe siècle, Boston compte environ 16 000 habitants.

Boston a eu un rôle central avant et pendant la Guerre révolutionnaire américaine. Le Massacre de Boston en 1770, La « Boston Tea Party » le 16 décembre 1773 (60 habitants de Boston costumés en indiens jetèrent à la mer la cargaison de thé (fortement taxée) de navires britanniques ancrés dans le port), et plusieurs des premières batailles (notamment la toute première, celle de Lexington et Concord) ont eu lieu près de la ville. Pendant cette période, Paul Revere, le fils d'un huguenot (son nom de naissance était Paul Rivoire), fait sa fameuse chevauchée. En conséquent, Boston est appelée le berceau de la Liberté et plusieurs de ses sites historiques restent des attractions touristiques populaires à ce jour.

Après la Guerre d'indépendance, la ville a continué à se développer comme un port de commerce international, exportant du rhum, du poisson, du sel, et du tabac. Une charte lui a octroyé son autonomie municipale en 1822, et au cours des années 1850 elle était l'un des plus grands centres manufacturiers des États-Unis, célèbre pour la confection, l'industrie du cuir, et la fabrication de machines.

Bien qu'aujourd'hui de riches familles dont la généalogie remonte aux Pélerins et Puritains restent puissantes dans la ville (certaines sont surnommés les « brahmanes de Boston », en allusion au système de castes indien), à partir des années 1840, de nombreux nouveaux immigrants Européens ont commencé à s'y installer, en particulier de nombreux Irlandais et Italiens donnant à la ville une important population catholique. C'est aujourd'hui la troisième plus grande communauté catholique aux États-Unis après Chicago et Los Angeles.

La première école de médecine pour femmes, « The Boston Female Medical School » (l'école de médecine féminine de Boston) s'est ouverte à Boston le 1 novembre 1848.

Le Grand incendie de Boston de 1872 débuta le 9 novembre et en deux jours détruisit environ 30 hectares de la ville, soit 776 bâtiments, une grande partie de la zone financière et fit 60 millions de dollars de dégats.

Le premier théâtre de boulevard américain s'est ouvert le 28 février 1883 à Boston.

Beacon Hill et le pont du Longfellow vus de Cambridge
Agrandir
Beacon Hill et le pont du Longfellow vus de Cambridge

Le 1er septembre 1897 Boston inaugura le premier métro d'Amérique du Nord.

Vers 1950, l'économie était en récession. Les usines fermaient et les entreprises allaient s'établir dans le Sud, où la main d'œuvre était meilleur marché. Les quelques atouts de Boston, d'excellentes banques, ses hôpitaux, ses universités, son savoir-faire technique, comptaient alors peu à l'échelle de l'économie des États-Unis.

Mais depuis, l'économie de Boston explose. L'importance des institutions financières dans l'économie américaine s'est beaucoup accrue, beaucoup de particuliers plaçant maintenant leur épargne en bourse et Boston s'est développé dans le secteur financier. Alors que le poids financier de la santé augmentait aux États-Unis, de nombreux hôpitaux de la ville dégagèrent des bénéfices. Les universités, dont l'université de Harvard et le Massachusetts Institute of Technology (Institut de technologie du Massachusetts), ont attiré des dizaines de milliers d'étudiants et des fonds très importants ont été investi par le gouvernement dans la recherche, notamment à des fins militaires pendant la Guerre froide.

Beaucoup de diplômés du MIT ont fondé des entreprises prospères dans l'industrie de l'électronique et de l'informatique dans la région de Boston. Des hommes politiques de la ville, influents à l'échelle du pays, comme John F. Kennedy et Edward Kennedy et Tip O'Neill se sont assurés que Boston reçoive beaucoup d'investissement du gouvernement fédéral.

La ville est aussi desservie par Aéroport international Logan, qui la connecte au reste du pays.

Le centre-ville et l'arrondissement Back Bay, vus de l'autre rive du fleuve Charles
Agrandir
Le centre-ville et l'arrondissement Back Bay, vus de l'autre rive du fleuve Charles

Gouvernement municipal

Boston a un système de « maire fort » dans lequel celui-ci est la force dominante dans le gouvernement de ville. Le maire est élu pour quatre ans. Le conseil municipal est élu tous les deux ans. Il y a neuf arrondissements, avec un siège élu pour chaque, par les résidents de cet arrondissement. Il y a quatre sièges pour les conseillers qui représentent la ville entière. Le Comité des écoles est nommé par le maire, de même que les chefs de service de la ville.

Jumelages

Télévision

Séries télévisées ayant pour cadre Boston :

Liens externes



This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia