Page d'accueil encyclopedie-enligne.com en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

Cyclisme urbain


Le cyclisme urbain constitue la branche du cyclisme dévolue au transport urbain.

Il s'agit donc de tout ce qui est relatif aux déplacements à vélo ou à bicyclette sur de petites et moyennes distances (quelques kilomètres) en milieu quasi-exclusivement urbain (dans la ville et sa proche banlieue), c'est-à-dire en partageant la voirie avec les autres modes de déplacement motorisés ou non.

Sommaire

Le cycliste en ville

La promotion du cyclisme urbain commence à entrer dans le discours politique, comme réponse à :

Bien entendu, le cyclisme urbain ne saurait répondre à toutes les attentes, il doit donc trouver un équilibre avec le développement des transports en commun et la réduction de la place accordée à l'automobile.

La problématique du cycliste urbain est multiple :

En revanche, la pratique du vélo comme mode de transport au quotidien amène un certain nombre d'avantages pour le cycliste comme pour la collectivité :

Par opposition au cyclisme sportif, le cyclisme urbain ne recherche pas la performance pure mais l'efficacité au quotidien.

Équipement du cycliste et de sa monture

Le vélo de ville est par conséquent un engin robuste, capable de supporter des charges (courses, enfants) avec un porte-bagages, voire des sacoches ou des paniers. Il doit être équipé de garde-boue pour protéger les vêtements du cycliste. Le cycliste peut aussi utilement se munir de vêtements imperméables (cape, poncho, pantalon de pluie) pour se prémunir de la pluie, même si souvent se mettre à l'abri d'une averse quelques minutes peut suffire.

Le vélo doit comporter obligatoirement un éclairage ainsi qu'une sonnette. Des accessoires comme un gilet ou des brassards fluorescents et/ou réfléchissants sont facultatifs mais appréciables surtout pour les trajets de nuit, sans toutefois pouvoir remplacer le système d'éclairage.

Le vélo peut aussi éventuellement comporter des vitesses, de plus en plus souvent intégrées au moyeu sur les vélos haut de gamme pour plus de confort (on peut changer de vitesse même à l'arrêt) et de simplicité (aucun risque de faire dérailler la chaîne). Le risque de crevaison peut être réduit par l'utilisation de bandes anti-crevaison qui se placent entre la chambre à air et le pneu, le cycliste prévoyant prenant soin d'emporter sur lui une bombe anti-crevaison ou d'un kit de réparation (Rustines, ...) pour de petites réparations d'urgence.

Outils pour le cyclisme urbain

Pour faciliter les déplacements à vélo et augmenter le transfert modal de l'automobile vers la bicyclette, un certain nombre de mesures et d'outils peuvent être pris par les collectivités locales, les copropriétés, les entreprises du secteur public et privé.

Ces mesures sont de plusieurs ordres :

Aménagements cyclables

Voir l'article de fond Aménagement cyclable.

L'offre en stationnement

Elle passe par la multiplication des parkings à vélos et des points d'attache réservés aux bicyclettes. Ces points de stationnement vélo peuvent être surveillés ou non, payants ou non.

Ils sont généralement localisés aux endroits de fort achalandage, aux points de correspondance entre plusieurs modes de transports (gare ferroviaire ou routière, stations de métro, de tramway ou de bus, parkings automobiles...). De plus, le stationnement sur les lieux d'habitation et de travail encourage l'usage du vélo.

La lutte contre le vol

Le vol de vélos est un des grands fléaux qui freinent le développement de ce mode de transport. En effet, il décourage les cyclistes réguliers de se rééquiper, tout en retenant les personnes qui voudraient investir dans un vélo pour se mettre à ce mode de déplacement.

Plusieurs mesures complémentaires peuvent contribuer à réduire ce phénomène :

Certains pays européens appliquent de telles mesures avec succès, comme les Pays-Bas ou certaines villes d'Allemagne par exemple pour le marquage et le fichage. Depuis la mi-2004, la France a également mis en place un système de marquage permettant de ficher les vélos volés, en partenariat avec les associations de cyclistes urbains. Ce dispositif, dans les pays où le recul a permis de faire des mesures, a conduit à faire passer le taux de restitution des vélos volés et retrouvés à plus de 40 %. Par comparaison, ce taux de restitution était d'environ 2 % pour la France avant la mise en place de la campagne de marquage.

Le Royaume-Uni a de son côté mis en place un système de localisation à distance sur des vélos banalisés spécialement conçus pour les forces de l'ordre. Ces vélos sont laissés dans des endroits fréquentés, avec des antivols médiocres. Lorsqu'il est volé, une procédure de filature des voleurs est déclenchée, conduisant à leur arrestation et parfois au démantèlement de filières.

Sensibilisation du public

Deux axes sont exploités par les institutions pour encourager le public à réfléchir sur la manière de se déplacer en ville, voire à tester le vélo en tant que mode de transport.

Le premier axe est la communication, qui porte sur :

Le second axe consiste à mettre en place, en partenariat ou non avec des acteurs du secteur privé (entreprises, associations) des actions de prêt ou de location de vélos. Diverses expériences ont été menées en France par exemple, avec un succès mitigé. En particulier, la mise à disposition de vélos gratuits, entièrement subventionnés par de la publicité, n'a pas eu l'effet escompté, notamment en raison d'un très fort taux de vol, remettant en cause le modèle économique choisi par l'exploitant. En revanche, la location dont la tarification est combinée avec celle des transports en commun semble remporter un franc succès (à l'exemple de Toulouse).

Associations d'usagers

Différentes associations de cyclistes urbains se sont constituées un peu partout en France et en Europe, afin de promouvoir et de développer cette pratique.

Elles agissent généralement comme relais entre les cyclistes et les collectivités locales, et mènent ou impulsent des actions de communication vers le grand public. Elles peuvent également avoir une action de lobbying auprès des institutions pour encourager des politiques volontariste ou contrer des mesures qu'elles jugent contre-productives, comme la mise en place d'une obligation de port du casque en ville par exemple.

Pour en savoir plus (France)


60px Cet article a été défini comme article de qualité faisant honneur à l'encyclopédie Wikipédia libre, universelle et gratuite. Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et dans la liste des articles de qualité.


This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia