Page d'accueil encyclopedie-enligne.com en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

Duke Ellington



image:Musique_jazz.png
Jazz
Grands courants
Dixieland - Swing
Middle jazz - Acid jazz
Cool jazz - West coast Jazz
Hard bop - Free jazz
Jazz-rock fusion - Modal jazz
Bossa nova - Bebop
Jazz manouche - Smooth jazz
Les Instruments
Cuivres - Claviers - Bois
Cordes - Percussions
Interprètes
Interprètes par style
Interprètes par instrument
Liste de A à K et de L à Z
Méta
Le projet Jazz
Le portail des musiques


Edward Kennedy Ellington, pianiste, compositeur et chef d'orchestre de jazz est né le 29 avril 1899 à Washington et décédé le 24 mai 1974 à New York. C'est son père, maître d'hôtel dans des maisons bourgeoises qui lui transmis le goût pour l'élégance qui lui value dès le collège le titre de « Duke ».

"The Duke" est considéré comme un des plus grands et des plus prolifiques compositeurs du XXe siècle, développant de nouvelles idées symphoniques basées sur l'expression et l'intonation du jazz et du blues et laissant au jazz de nombreux standards. Il ne dirigeait pas son orchestre, mais en jouait comme d'un instrument avec une sonorité propre.

Biographie

Après avoir hésité à étudier les arts graphiques, Duke Ellington fait ses débuts musicaux à 17 ans dans sa ville natale comme pianiste au Poodle Dog Cafe. En 1918, il monte son premier orchestre avec plusieurs musiciens qui le suivront le reste de sa carrière, mais le succès n'est pas au rendez-vous. En 1918, il se marie avec Edna Thompson et donne naissance en 1919 a son fils Mercer. C'est en 1923 qu'il fonde un nouvel ensemble, les Washingtonians avec lequel il va conquérir New York. En 1927, l'orchestre est engagé au fameux Cotton Club de Harlem. C'est pendant cette période que le Duke et son orchestre développeront le style jungle. Nombre de solistes de talent rejoindront cet ensemble qui persista jusqu'à la mort de Ellington. Citons Harry Carney, Johnny Hodges, Barney Bigard, Cootie Williams, Bubber Miley, Tricky Sam Nanton, Juan Tizol... Quand en 1931 Ellington quitta le Cotton Club, il était une des personnalités Afro-américaine les plus célèbres. Il continua à faire des tournés à travers les États-Unis et l'Europe, ainsi que dans le reste du monde dans les années 60. En 1969, il fut décoré aux États-Unis de la Médaille Présidentielle de la Liberté, et en 1973 de la légion d'honneur en France. Après sa mort en 1974, c'est son fils Mercer qui repris son orchestre.

Discographie



This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia