Page d'accueil encyclopedie-enligne.com en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

Émile Picard


Charles Émile Picard, habituellement appelé Émile Picard, né le 24 juillet 1856 à Paris, mort le 11 décembre 1941 à Paris, fut un mathématicien et académicien français.

Malgré le décès de son père, directeur d'une fabrique de soie, lors du siège de Paris en 1870, il put étudier au lycée Napoléon (l'actuel lycée Henry IV). Reçu deuxième au concours de l'École polytechnique et premier à l'École Normale Supérieure, il opta pour cette dernière et réussit l'agrégation en 1877. Assistant à Paris puis à Toulouse, il devint maître de conférence en 1881. Cette même année, il épousa Marie, fille de son collègue Charles Hermite. Leurs trois enfants mourront pendant la Première Guerre mondiale.

Émile Picard se fit rapidement un nom dans le cercle des mathématiciens, prouvant un théorème difficile : toute fonction entière non constante, holomorphe dans le plan complexe, prend chaque valeur une infinité de fois, avec au plus une exception. Ce travail sur les singularités des fonctions holomorphes, complété plus tard par Gaston Julia, lui valut une première nomination pour devenir membre de l'Académie des sciences, élection reportée en 1889 en raison de son jeune âge !

En 1885, il devint professeur à la Sorbonne, occupant la chaire de calcul différentiel, puis celle d'analyse et d'algèbre. Il exerça aussi à l'École centrale des arts et manufacture, de 1894 à 1937, formant à la mécanique plus de dix mille ingénieurs.

Très innovants, les travaux de Picard ouvrirent la voie à de nouvelles recherches. Il fut le premier à utiliser le théorème du point fixe dans une méthode d'approximations successives de solutions d'équations différentielles ou d'équations aux dérivées partielles. On lui doit éalement des travaux en géométrie algébrique et des recherches appliquées sur l'élasticité et sur la chaleur. Il fut aussi l'un des premiers défenseurs des théories d'Einstein. Son Traité d'analyse constitua longtemps une référence, mais Picard fut aussi philosophe et historien des sciences.

Président du Congrès international des mathématiciens, nommé secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences en 1917 et lauréat de la médaille d'or Mittag-Leffler en 1937.

Sommaire

Académie française

Il fut élu à l'Académie française, le 27 novembre 1924, au fauteuil 1, succédant à Charles de Freycinet (mort le 14 mai 1923). Sa réception officielle eut lieu le 11 février 1926. Près de trois ans après sa disparition (11 décembre 1941), il fut remplacé, le 12 octobre 1944, par le prince Louis de Broglie.

Décorations

Œuvres

Liens externes



This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia