Page d'accueil encyclopedie-enligne.com en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

Empirisme


L'empirisme est une doctrine épistémologique (en philosophie et en psychologie) qui fait de toute connaissance le résultat de notre expérience sensible (d'où l'idée de tabula rasa, cf. Locke). L'empirisme est souvent lié au matérialisme et au positivisme, et on l'oppose généralement au rationalisme des philosophes continentaux (Leibniz et Kant en particulier), bien qu'en réalité ces deux doctrines soient très proches.

Sommaire

Histoire

L'empirisme est un mouvement philosophique qui naît d'abord en Angleterre. Il prend racine au XVIe siècle et s'épanouit principalement au XVIIe siècle. Ses plus fameux représentants sont Francis Bacon (que l'on considère souvent comme le père de l'empirisme), Thomas Hobbes, John Locke, George Berkeley et David Hume.

Doctrine

Thèse

Lorsque l'on est empiriste, on considère d'abord que le fondement et la première source de la connaissance se trouvent dans l'expérience sensible. Pour eux, il n'y a que les objets singuliers et les phénomènes qui sont réels. Les universaux comme les concepts ne jouissent pas de la même crédibilité que, par exemple, un objet tel qu'il se présente à notre regard. C'est pourquoi l'empirisme admet l'existence de concepts a posteriori, images ou synthèses d'images issues de l'expérience sensible. L'empirisme ne reconnaissant pas l'existence de concepts a priori, l'esprit est alors conçu comme une tabula rasa sur laquelle s'impriment des impressions sensibles. La connaissance humaine est donc a posteriori et la Raison est un assemblage d'habitudes reçues.

Distinctions

On définit souvent l'empirisme en l'opposant au rationalisme ou à l'idéalisme, mais c'est parfois une erreur, puisque tous les empiristes n'ont pas nié que la raison puisse avoir une véritable activité dans le processus de la connaissance (voir par exemple Locke). Il n'y a donc pas d'opposition toujours tranchée. En outre, dans certains cas, (voir Berkeley, Condillac), l'empirisme ne démontre pas l'existence du monde extérieur indépendemment de nous, et peut se transformer en idéalisme.

Bibliographie


Théorie de la connaissance

Concept · Conscience · Croyance · Dialectique · Empirisme · Épistémologie · Espace · Imagination · Jugement · Langage · Logique · Mémoire · Métaphysique · Pensée · Phénoménologie · Philosophie du langage · Raison · Rationalisme · Réalité · Science · Science cognitive · Temps · Vérité




This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia