Page d'accueil encyclopedie-enligne.com en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

Énée



Hoplites grecs
Cet article fait partie de la série
Mythologie grecque
Divinités

Divinités primordiales
Titans et Géants
Zeus et les dieux olympiens
Divinités chtoniennes
Nymphes et dieux inférieurs

Héros

Héraclès et ses travaux
Achille et la guerre de Troie
Ulysse et l'Odyssée
Jason et les Argonautes
Persée et la Gorgone
Thésée et le Minotaure
Œdipe et le cycle thébain

Listes

Personnages - Articles
Créatures fantastiques

Voir aussi

Généalogie - Religion grecque
Mythologie romaine

Méta : Projet

Énée (en grec ancien Αἰνείας Aineias), fils d'Anchise et de la déesse Aphrodite (Vénus), est l'un des héros de la guerre de Troie. Il est chanté par Homère dans l'Iliade, et par Virgile dans l'Énéide dont il est le personnage central.

Père de Troïlus, il est le fondateur mythique d'un royaume à l'origine de Rome et de son empire.

Sommaire

Les origines divines d'Énée

Anchise appartenait à la famille royale de Troie, issue de la race de Dardanos. Alors qu'il gardait ses troupeaux sur le mont Ida, près de Troie, Aphrodite le rencontra et s'éprit de lui, touchée par sa beauté. Elle s'unit à lui et lui donna un fils, Énée. Pour avoir révélé le nom de la mère de son enfant, Anchise fut frappé par la foudre et resta boîteux.

Énée naît sur le mont Ida. Sa mère le confie aux nymphes et au centaure Chiron qui l'élèvent dans les bois puis le rendent à son père quand il a cinq ans.

La Guerre de Troie

Causée par l'enlèvement d'Hélène, la plus belle femme du monde, la guerre de Troie mit aux prises d'illustres héros troyens et grecs tels que Hector, Achille, Ajax fils de Télamon ou encore Ulysse.

Énée y participa : il fut gravement blessé par Diomède, mais sa mère Aphrodite le sauva. Elle fut blessée par Diomède à son tour et s'enfuit sur le Mont Olympe. Apollon dissimula Énée dans un nuage et le transporta à Pergame où Artémis le soigna.

L'Énéide

L'auteur romain Virgile met à l'écrit la suite de la vie d'Énée dans l'Énéide.

Quand Troie tomba aux mains des Achéens, Énée s'enfuit avec Misenus, son père Anchise, ses amis Achate, Sergestus et Acmon, le médecin Iapyx, sa femme Creusa et son fils Ascanius, les Lares, Pénates et Mimas.

La reine Didon abandonnée par Énée
Agrandir
La reine Didon abandonnée par Énée

Ils arrivèrent à Carthage dont la reine Didon tomba amoureuse d'Énée. Il partit quand même sur l'ordre d'Hermès, ce qui entraîna le suicide de la reine. Lorsque Énée descendit dans l'Hadès pour parler à Didon, son fantôme refusa de lui pardonner.

Près des côtes de Lucanie, un des hommes d'Énée, Palinurus, s'endormit et tomba à l'eau. Il nagea jusqu'à la plage, mais fut tué par les Lucaniens. Le Mont Palinuro est nommé d'après ce personnage.

En Sicile, Énée fut accueilli par Acestes et recueillit un des marins de l'Odyssée d'Ulysse, Achaemenide.

Juste après son arrivée en Italie, la petite troupe fit la guerre contre la ville de Falerii.

Latinus, le roi des Latins, accueillit Énée et les siens, et leur permit de s'installer dans le Latium. Alors que sa fille Lavinia était promise à Turnus, roi de Rutulie, Latinus voulut la marier à Énée. À la demande insistante de Héra, Turnus déclara la guerre à Énée mais la perdit et Turnus fut tué et son peuple capturé. Ascanius, le fils d'Énée que l'auteur romain Virgile appellait Iule, fonda alors Albe dont il devint le roi.

Énée et Lavinia eurent un fils, Silvius. Ils accueillirent la sœur de Didon, Anna Perenna qui se suicida quand elle apprit la jalousie de Lavinia. Énée fonda enfin la ville de Lavinium et devint le dieu Indiges après son décès.

D'après le récit de Virgile, Romulus et Remus serait les descendants d'Énée par leur mère, et fils du dieu de la guerre Mars.

La famille des Julien (gens Julia en latin) de Rome traça son origine généalogique de Iule, fils d'Énée. Le plus célèbre membre de cette famille a été Jules César (Caius Julius Caesar).

Sources



This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia