Page d'accueil encyclopedie-enligne.com en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

Castillan


Le castillan (castellano ; ou, appellation commune et d'une certaine manière contestable, espagnol [español]) est une langue romane parlée par plus de 350 millions de personnes en Espagne, au Mexique, aux États-Unis d'Amérique, dans la plupart des pays d'Amérique centrale et du Sud (on parle portugais au Brésil), en Guinée équatoriale, aux Philippines, en Andorre, en Israël, en Turquie (pays dont la communauté juive sépharade originaire de la péninsule ibérique parle une forme particulière de castillan appelée selon les auteurs judesmo, ladino, ispanyol ou judéo-espagnol) et à Gibraltar.

La langue espagnole est la standardisation du dialecte castillan, qui est devenu langue officielle de l'Espagne et dès lors de l'immense empire colonial espagnol. Par opposition au castillan, qui s'est imposé de fait à toute l'Espagne, une forte revendication est née en Catalogne demandant la reconnaissance officielle du catalan, qui a été acquise dès la mort de Franco. Il faut noter à cet égard que le castillan n'est pas la seule langue officielle de l'Espagne ; c'est pourquoi le nommer espagnol peut sembler impropre à certains de ses habitants.

L'espagnol ressemble en de nombreux points au français, du fait de leur origine latine commune. Néanmoins, les événements historiques que connurent ces deux pays ont imprégné les vocabulaires espagnol et français de manière différente. En effet, l'espagnol est l'une des rares langues européennes à avoir subi une influence de l'arabe aussi importante. Appartenant à la même sous-branche que le portugais et le galicien (ce sont des langues ibéro-romanes), le castillan permet une certaine l'intercompréhension écrite avec ces deux langues.

Écouter un exemple : Media:Espagnol.mp3.

Sommaire

Écriture

Le castillan utilise comme les autres langues romanes l'alphabet latin, et recourt à des diacritiques et des digrammes pour le compléter. Le tilde est peut-être le plus célèbre des diacritiques castillans ; il donne naissance à un caractère considéré comme une lettre à part entière, Ñ ñ. D'autre part, l'accent aigu sert à indiquer les accents toniques irréguliers et à distinguer quelques homophones : les voyelles le portant sont les suivantes : Á á, É é, Í í, Ó ó et Ú ú. Y y n'en porte jamais.

Autrefois, on considérait que les digrammes ch et ll constituaient chacun une lettre distincte (elles avaient leur entrée dans le dictionnaire), mais on les traite aujourd'hui de plus en plus comme deux lettres séparées. Le N tildé est, à l'origine, aussi un digramme NN, le second N ayant été suscrit au premier sous une forme simplifiée : ~. Bien que ce soit les scribes castillans qui aient inventé la cédille (zedilla, « petit z »), celle-ci n'est plus utilisée (le ç qui notait [ts] étant devenu un [θ] interdental noté z : lança est devenu lanza, « lance »). Le classement aphabétique, modifié en 1994, est décrit plus en détail dans l'article qui lui est consacré.

Enfin, les points d'exclamation et d'interrogation sont accompagnés par des signes du même type inversés, ¡ et ¿, placés au début de la proposition concernée (et non au début de la phrase) : ¿Cómo estás? (« Comment vas-tu ? »), ¡Qué raro! (« Comme c'est étrange ! ») mais Si te vas a Barcelona, ¿me comprarás un abanico? (« Si tu vas à Barcelone, tu m'achèteras un éventail ? »).

Grammaire

Le castillan suit les principes généraux des autres langues romanes, à savoir, par exemple, que c'est une langue plutôt flexionnelle (les noms et les adjectifs possèdent deux genres et deux nombres, le verbe se conjugue, etc.) à tendances synthétique.

Consulter l'article détaillé Grammaire du castillan pour plus de détails.

Articles connexes

Liens externes



This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia