Page d'accueil encyclopedie-enligne.com en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

Femme


Une femme est un être humain adulte et de sexe féminin. Elle se définit premièrement par une anatomie différenciée de celle de l'homme mais la biologie ne suffit pas à expliquer les différences et les relations entre les deux sexes. C'est dans une perspective historique et culturelle que l'on peut rendre compte des spécificités féminines, en étudiant en particulier leur place dans les sociétés traditionnelles ou contemporaines. Le problème de la condition des femmes dans la société, jugée inéquitable et injuste par les féministes, a été un des thèmes de réflexion les plus étudiés au XXe siècle et l'actualité lui a parfois donné un place prépondérante dans le débat civil et politique, comme pendant les événements de mai 68 en France.

Sommaire

Biologie et anatomie

La femme est la femelle de l'espèce humaine et possède une paire de chromosomes sexuels XX, alors que l'homme, mâle de la même espèce, possède une paire de chromosomes sexuels XY. Les femmes et les hommes ont normalement des productions hormonales différenciées et les hormones typiques de la femme sont l'œstrogène et la progestérone. Les appareils génitaux diffèrent notablement, comme pour les autres espèces vivantes. Des différences sexuelles secondaires apparaissent après la puberté, comme les seins ou la largeur des hanches. Voir l'article comparaison biologique entre la femme et l'homme et voir aussi l'article sur la transsexualité.

Définitions culturelles

La place des femmes dans les différentes sociétés a été souvent étudiée au XXe siècle et des mouvements féministes ont cherché à comprendre et combattre les raisons de l'inégalité de condition entre les hommes et les femmes qui est souvent au fondement même des sociétés traditionnelles, et dont on retrouve la trace jusque dans les société contemporaine les plus évoluées.

Sociétés traditionnelles

Voir l'article Anthropologie politique

Les femmes dans l'Antiquité

En Grèce

Dès la naissance, les filles subissent un traitement spécifique à leur sexe et qui tient à l'eugénisme pratiqué habituellement en Grèce pour des raisons économiques et raciales. Ainsi les filles, jugées plus inutiles que les garçons, étaient plus facilement exposées qu'eux (c'est-à-dire abandonnées dans la nature), ou vendues. De plus, elles bénéficiaient de moins de soins et d'attention. En général, les femmes sont méprisées : c'est Zeus qui a créé le mal suprême : les femmes. (Sémonide d'Amorgos).

À Rome

À Rome, la fonction de la femme est de se marier et d'avoir des enfants. Son statut civil est surtout déterminé par le rôle qui est le sien relativement à l'homme :

  1. puella, virgo (jeune fille) : la fille reçoit essentiellement une instruction domestique ; elle porte, comme le garçon, une bulle qu'elle abandonne le jour de son mariage ;
  2. uxor (épouse) : les filles se marient à partir de 12 ans ; la femme est considérée comme une mineure qui passe dans le mariage de l'autorité du père à l'autorité du mari ;
  3. matrona, materfamilias (mère de famille) : en tant que mère, la femme est gardienne du foyer.

Les femmes dans les sociétés industrielles

Les femmes ont acquis un statut de citoyenne à part entière très tardivement, puisque le droit de vote leur a été donné pour la première fois en 1848 dans le Wyoming, en 1919 en Allemagne et 1945 en France.

De nos jours, on constate une différence d'accès aux professions et dans les salaires, les dispositions de maternité se montrant plus contraignantes pour l'employeur. Les femmes occupent majoritairement des emplois dans le secteur tertiaire (services), notamment dans des postes relationnels ou touchant à leurs fonctions domestiques (cuisine, ménage, soins, garde et éducation des enfants). Elles sont plus sujettes à l'emploi précaire ou à temps partiel, et la maternité constitue souvent un frein à leur progression professionnelle.

Selon une étude de la Direction de l'animation et de la recherche des études et des statistiques (Dares), en France en 2002, plus de la moitié des emplois féminins sont concentrés dans 10 familles professionnelles sur 84.


Profession taux de féminisation
Toutes professions confondues 45,3 %
(10,8 millions)
cadre
(toutes professions confondues)
dont moins de 35 ans
39,6 %

45 %
assistante maternelle 99 %
secrétaire 97 %
aide-soignante 91 %
sage-femme, infirmière 87 %
agent d'entretien 74 %
enseignante 64 %
(716 000 emplois)
informatique 20 %

Source : Selon la Dares, l'emploi féminin progresse, mais il reste cantonné aux professions du tertiaire, Rémi Barroux, Le Monde, 12 août 2004

Il est à remarquer que la plupart des emplois créés le sont aujourd'hui dans le tertiaire également.

Femmes et développement

Les femmes sont en général plus durement touchées que les hommes par les problèmes de développement. Le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) mesure cela avec deux indices composites de développement humain :

Voir l'article Indicateur de développement humain.

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Wikiquote possède quelques citations de ou à propos de Femme.


This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia