Page d'accueil encyclopedie-enligne.com en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

Hanse


La Hanse, ou ligue hanséatique était une association commerciale, puis politique.

L'association des marchands de Gotland ou la Hanse des marchands

Dans la seconde partie du XIIe et le début du XIIIe, de nombreuses villes furent créées en Allemagne du Nord et autour de la Baltique : Lübeck en 1158, Rostock, Wismar, Straslund, Stettin, Dantzig, Elbing. Dans toutes ces villes, la bourgeoisie s'installa rapidement au pouvoir.
Des marchands issus de ces villes se mirent bientôt à commercer avec Gotland, avec laquelle Henri le Lion avait signé la paix en 1161. Ces marchands issus de Lübeck, des villes westphaliennes et saxonnes élisaient quatre anciens (un pour Visby, un pour Lübeck, un pour Soest et un pour Dortmund) qui exerçaient la justice et les représentaient à l'étranger. Leur activité s'étendit bientôt bien au-delà de Gotland, tout autour de la Baltique, juqu'à Novgorod, véritable carrefour entre civilisations orientale et occidentale, où ils créerent leur établissement propre, le Peterhof jouissant des privilèges accordés par Constantin. Ces marchands pénétrèrent aussi la Scandinavie (la foire de Scanie devint bientôt un pivot essentiel du commerce hanséatique), l'Angleterre (où ils furent officiellement réunis en 1281 en une unique hanse d'Allemagne) et les Pays-Bas (où la comtesse de Flandre leur accorda des privilèges fondamentaux en 1252 et 1253.

Il convient de conserver toute son importance à cette association, qui fournit une première organisation et obtint de nombreux privilèges au profit des marchands des villes de la future ligue hanséatique. On peut dater le passage de la Hanse des marchands à la Hanse des villes à 1280, lorsqu'une opération de blocus contre Bruges fut organisée dans le but de protéger les privilèges acquis (suivi en 1284 du même type d'opération contre la Norvège).

La Hanse des villes

La Hanse, ou ligue hanséatique était une association de villes marchandes germaniques du nord de l'Allemagne qui domine du XIIe au XVIIe siècle l'axe commercial mer du Nord-mer Baltique. Elle disparut lors de la guerre de Trente Ans, après avoir exercé une influence politique considérable dans toute l'Europe du Nord. La capitale était Lübeck.

À l'origine une hanse, d'un vieux mot allemand An Hansen qui signifie associer, est une association de marchands exerçant une activité commune, il existait par exemple de telles associations à Paris, à Londres ou encore entre les villes du Nord de la France et des Pays-Bas (hanse drapière des dix-sept villes). On trouve également parfois les orthographes anse et anséatique, formées à partir de l'expression An See, « contre la mer ».

La Hanse teutonique, fut d'abord une association entre les villes de Hambourg et de Lübeck en 1141, et ensuite entre un grand nombre d'autres villes. À son apogée, elle compte 80 villes comptoirs, parmi lesquelles : Amsterdam, Bergen, Bordeaux, Bruges, Cologne, Cracovie, Gênes, Londres, Nantes, Novgorod, Prague, Reval, Riga, Rostock, Stralsund, Varsovie, Venise, Wismar. Elle s'associe également à des États plus importants comme celui des chevaliers Teutoniques.

La ligue est divisée en 4 sections, présidées par Lübeck, Cologne, Brunswick et Dantzig. Le Hansetag (assemblée générale des villes qui avait lieu tous les trois ans, généralement à Lübeck) n'a qu'un rôle consultatif puisque l'application de ses décisions est laissée au bon vouloir de chaque ville qui doit cependant apporter sa contribution militaire et financière à la ligue.

L'association emportera des victoires militaires significatives face au royaume de Norvège, puis contre le roi du Danemark (traité de Stralsund en 1370). La hanse reste cependant une union politique assez souple et les villes gardent une grande autonomie.

Cette structure originale sera évincée par le Traité de Westphalie en 1648 qui entérine la notion d'État-nation. Au XVIIIe siècle le gouvernement hanséatique ne subsiste qu'à Lübeck, à Hambourg et à Brême.

Aujourd'hui encore, les villes libres de Hambourg et Brême font état de leur ancienne qualité de ville hanséatique.



This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia