Page d'accueil encyclopedie-enligne.com en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

Imagination


L'imagination est l'une des facultés de l'esprit, avec la raison, la sensibilité, etc. Par cette faculté, nous nous représentons mentalement des images, des représentation issues de la mémoire ou de la sensibilité. Dans la mesure où l'imagination est une activité du sujet, elle est aussi une faculté de former par nous-mêmes des connaissances.

On peut distinguer deux types fondamentaux de conception de l'imagination :

Sommaire

Distinctions

Pouvoir d'imager (Einbildungskraft)

Comme activité du sujet, l'imagination n'est pas une production passive. C'est le cas par exemple chez Aristote, pour qui l'imagination est un pouvoir.

Au contraire, si elle est seulement réceptivité vide de toute capacité de mise en ordre ou de construction de signification, alors son intérêt est faible. Ainsi, dans l'empirisme, l'imagination est un écho d'impressions, un simple redoublement affaibli. Dans ce cas, son statut est secondaire, inférieur.

Forme des objets qui affectent nos sens

L'imagination est proche de la sensibilité, dans la mesure où les données sensibles la conditionnent. Il ne semble pas pouvoir y avoir d'imagination sans une expérience sensible antérieure. Ce rapprochement n'est pas encore suffisant pour caractériser l'activité propre de l'imagination, mais montre qu'en appartenant à la sensibilité, l'imagination en est néanmoins séparée. Cette séparation se comprend si l'on rattache à l'entendement le pouvoir de créer des formes et donc des connaissances. La place de l'imagination semble donc être entre ces deux facultés.

Cela pose le problème de la typologie des facultés : quel est le lieu exact de l'imagination ? Comment l'appareil cognitif de l'homme est-t-il organisé ? Quels rapports nos facultés entretiennent-elles les unes par rapport aux autres ?

Produit des représentations du temps

L'imagination, en tant que faculté de former par nous-mêmes des connaissances, est inséparable d'une temporalité, puisque toutes nos connaissances sont dans le temps. Ainsi, suivant la division classique du temps (cf. par exemple Augustin), on peut distinguer :

La reproduction est contemporaine d'une présence : l'image de ce qui est présent est déjà une manifestation de l'imagination. C'est une construction morphologique qui participe à la formation de la perception.

L'imitation est une représentation du temps passé liée à la mémoire. C'est, au sens strict, la facultas imaginandi, le pouvoir d'imager.

La préfiguration nous représente sans cesse ce qui peut nous arriver. Cette anticipation nous présente des images avant la présence réelle d'un objet.

Bibliographie

Liens

Raison | Mémoire | Perception |


Théorie de la connaissance

Concept · Conscience · Croyance · Dialectique · Empirisme · Épistémologie · Espace · Imagination · Jugement · Langage · Logique · Mémoire · Métaphysique · Pensée · Phénoménologie · Philosophie du langage · Raison · Rationalisme · Réalité · Science · Science cognitive · Temps · Vérité



This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia