Page d'accueil encyclopedie-enligne.com en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

Jeux Olympiques


Les cinq anneaux, symbole des jeux Olympiques
Agrandir
Les cinq anneaux, symbole des jeux Olympiques
Sommaire

Généralités

Les jeux Olympiques sont un ensemble de compétitions sportives organisées tous les quatre ans (une olympiade est une période de quatre ans). Pour les Grecs anciens, qui ignoraient le zéro, les Jeux avaient lieu tous les cinq ans, intervalle qui court entre deux olympiades. Les olympiades servaient usuellement à désigner les années dans le temps, à compter de la Ire olympiade en -776 (exemple : né la 2e année de la XXXIIIe olympiade...). Ils ont été interdits par l'empereur romain (et chrétien), Théodose en 393.

Antiquité

Histoire

Les jeux Olympiques se sont disputés dans la Grèce antique les premiers écrits mentionnant ces jeux indiquent la date de -776. Il est toutefois très probable que ces jeux n'aient pas été les premiers tenus. La seule compétition était alors une course dans un stade (longueur 193 mètres). D'autres épreuves ont été ajoutées au fil du temps.

Milon de Crotone est l'un des plus célèbres athlètes de cette époque. On estime qu'il y avait environ 50 000 spectateurs pour assister à ces jeux.

Les jeux Olympiques (à Olympe) sont la première manifestation des jeux panhelléniques, qui se déroulaient régulièrement en grèce, avec des cycles de deux ou quatre ans. À partir du VIe siècle avant J.-C. sont créés trois autres jeux :

Les jeux Olympiques ont été interdits en 394 par Théodose Ier, empereur romain chrétien. Sous l'influence d'Ambroise, évêque de Milan, l'empereur décide d'interdire toute autre pratique religieuse que la religion chrétienne. Nombre de prêtres des religions antiques sont massacrés, et près de 500 compétitions sportives sont suspendues, sur l'ensemble de l'empire.

Chronologie des Jeux Olympiques antiques

Traditions

Religion

Les jeux sont avant tout religieux, organisés par les dignitaires de la ville d'Ellis (proche d'Olympie) qui sont responsables du temple de Zeus. À l'ouverture des jeux, une procession se rend au bois d'Altis pour y égorger un bœuf. On en brûle les parties non comestibles pour apaiser le dieu suprême du panthéon grec. Ce sacrifice est accompagné de chants sacrés, puis de musique et de danse. À Olympie, le stade est séparé de l'enceinte religieuse, mais on passe de l'un à l'autre par un petit tunnel voûté.

Paix et citoyenneté

Ni les barbares (les non grecs) ni les esclaves ne peuvent y participer. Les jeux Olympiques, et panhélenniques en général, sont une affirmation de la citoyenneté grecque. Les athlètes sont majoritairement issus des couches sociales aisées, et s'entraînent parfois dès le plus jeune âge. Ce mode d'éducation, où l'on inculque très jeune l'esprit de compétition et de confrontation, s'applique également au domaine des idées autant qu'au sport.

Les compétitions sont acceptées par tous les pouvoirs locaux grecs, souvent en guerre entre eux. Sous l'influence des magistrats d'Ellis, une trêve de douze jours dans les combats permet aux athlètes et aux spectateurs de se rendre aux jeux.

Nudité

Les jeux sont masculins, les femmes n'étant pas admises dans l'enceinte d'Olympie. À l'exception des conducteurs de chars, tous les athlètes sont nus, le corps recouvert d'huile d'olive et de sable. Le mot « gymnase » dérive directement de « nu ». Les Grecs n'avaient pas la même notion de pudeur, le port d'un pagne étant considéré comme barbare. De plus, la beauté masculine y était particulièrement célébrée, et les champions de pentathlon étaient considérés comme des modèles de perfection. L'homosexualité n'était pas rare parmi ces athlètes bons vivants, buveurs de vin et mangeurs de viande. Toutefois, des études récentes avec des essais montrent que courrir totalement nu était peu confortable, et remet en doute la nudité totale.

Épreuves

Liste des principales courses à pied des jeux antiques :

Avec les années, d'autres disciplines du corps sont ajoutées :

Moderne

Timbre français sur les Jeux Olympiques de 1924 à Paris
Agrandir
Timbre français sur les Jeux Olympiques de 1924 à Paris

Symboles

Enjeux économiques

Les jeux Olympiques d'été de 1984 à Los Angeles ont été les premiers jeux bénéficiaires. Aujourd'hui la majorité des recettes viennent des droits télévisuels et de la commandite.

Les retombées touristiques et en infrastructures (équipements sportifs, mais aussi ouvrages de génie civil, hôtellerie...) sont également cruciales pour les villes organisatrices. Plusieurs villes sont donc candidates pour les prochaines échéances, et la compétition entre elles est féroce. L'impact économique est tel que la tentation de recourir à la corruption est grande pour emporter la décision du CIO et se voir attribuer l'organisation des jeux.

Voir aussi

D'autres documents sur l'olympisme peuvent être consultés sur :

http://www.olympic.org/fr/utilities/reports/level2_fr.asp?HEAD2=82&HEAD1=6

Lien externe



This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia