Page d'accueil encyclopedie-enligne.com en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

John Coltrane


image:Musique_jazz.png
Jazz
Grands courants
Dixieland - Swing
Middle jazz - Acid jazz
Cool jazz - West coast Jazz
Hard bop - Free jazz
Jazz-rock fusion - Modal jazz
Bossa nova - Bebop
Jazz manouche - Smooth jazz
Les Instruments
Cuivres - Claviers - Bois
Cordes - Percussions
Interprètes
Interprètes par style
Interprètes par instrument
Liste de A à K et de L à Z
Méta
Le projet Jazz
Le portail des musiques
John Coltrane
Agrandir
John Coltrane

John William Coltrane est un célèbre saxophoniste de jazz, compositeur et chef de formation américain, né à Hamlet, en Caroline du Nord, le 23 septembre 1926 et mort à Huntington, New York, le 17 juillet 1967. Il fut, après Charlie Parker dans les années 1940 et 1950, consideré comme le saxophoniste le plus révolutionnaire et le plus influent en jazz, meneur du courant avant-gardiste dans les années 1960, et sans doute l'un des plus grands musiciens et l'un des artistes les plus influents de l'histoire de la musique.

Comme saxophoniste, Coltrane a toujours cherché à se surpasser sur tous les plans. Il envisageait sa musique comme une quête spirituelle, semblant vouloir atteindre au divin. Sur le plan technique, il explorait de nouveaux modes d'expression, cherchant de nouvelles sonorités, de nouveaux timbres et de nouvelles façons d'étendre la portée et la dynamique de son instrument. Sur le plan stylistique, il est parvenu à élargir les horizons du développement thématique et harmonique en combinant l'improvisation à la chaleur du timbre, à la dynamique et au rythme. Il pouvait pousser l'étendue de son instrument bien au-delà des limites normales, tant dans la profondeur sonore des graves que dans les sommets émotionnels atteints dans les aigus. À travers sa musique, il voulait communiquer à son public le désir de se surpasser en vue de réaliser le plein potentiel de ses capacités.

Sommaire

Son enfance et sa jeunesse

John Coltrane est le fils d'Alice Blair et de John Robert Coltrane. Son père était tailleur et musicien amateur. Il savait jouer du violon et du ukulélé. Sa mère, qui avait étudié la musique et l'enseignement au Livingston College, chantait et jouait du piano dans la chorale de son père, un révérend de l'Église africaine méthodiste épiscopale Zion. Quand le petit John atteint ses trois ans, sa famille s'installe à High Point, où il passe toute son enfance. À l'âge de douze ans, il est éprouvé par la mort de son père, suivie de celle de son grand-père, le révérend Blair, puis de celle de son oncle. Suite à ces tragiques coups du destin, sa mère est forcée de chercher un emploi. John, quant à lui, entre dans l'ensemble communautaire du révérend Steele en tant que clarinettiste. La même année, il achève ses études élémentaires et entre à l'école secondaire. En 1942, à l'âge de 15 ans, il joue de la musique dans l'ensemble de son école, d'abord à la clarinette, puis au saxophone alto.

Le 31 mai 1943, il termine ses études secondaires et obtient son diplôme. Le 11 juin, il déménage à Philadelphie afin de poursuivre ses études à la Orenstein School of Music, où il reçoit l'enseignement de Mike Guerra. Pour subvenir à ses besoins, il travaille dans une raffinerie de sucre. À dix-sept ans, avec une formation musicale déjà solide, il entre aux Granoff Studios pour y parfaire sa formation.

En 1944, Coltrane laisse son emploi précédent pour travailler dans une usine de produits alimentaires. La même année, sa mère et sa cousine Mary (qui lui a inspiré, plus tard, une composition) le rejoignent à Philadelphie. En 1945, âgé de dix-huit ans, il fait sa première apparition sur la scène du jazz, à l'alto, dans le grand ensemble de Jimmy Johnson. La même année, il est mobilisé et doit faire son service militaire. On l'envoie à Hawaii, où il joue de la clarinette dans l'ensemble de la Marine américaine. C'est là qu'il fait sa première session d'enregistrement. En juin 1945, ayant obtenu son congé de la Marine, il rentre à Philadelphie et se joint à l'ensemble de Joe Webb, à l'alto.

Ses débuts dans le monde professionnel

Au début de 1947, Coltrane joue quelque temps de l'alto avec l'ensemble de King Kolax, puis il se joint au groupe d'Eddie « Cleanhead » Vinson au ténor, dont il joue pour la premère fois. Un voyage en Californie avec cet ensemble lui donne l'occasion de faire le bœuf avec Charlie Parker.

En 1948, Coltrane se remet à l'alto, dans l'ensemble de Jimmy Heath. Il commence alors à consommer des drogues. L'année suivante, il travaille une fois avec Bud Powell, à New York, puis, en compagnie de Jimmy Heath, il se joint au grand ensemble de Dizzy Gillespie, dans lequel il joue de l'alto tout en continuant de s'exercer au ténor. Au mois de mai 1950, Gillespie dissout son grand ensemble et forme un groupe réduit, avec Coltrane à l'alto et au ténor. En 1951, Coltrane rencontre Charlie Parker pour une deuxième et dernière fois. Il ne subsistera de cette rencontre qu'une photo. Au mois de mai, il quitte définitivement le groupe de Gillespie.

De retour à Philadelphie, il joue avec divers groupes et fait les bars pour subvenir à ses besoins pendant qu'il poursuit sa formation aux Granoff. Il finit par se joindre à l'ensemble de l'altiste de rhythm and blues Earl Bostic, avec lequel il ne restera que quelque temps. Une tournée de l'ensemble de Bostic en Californie donne à Coltrane l'occasion de faire la connaissance d'Eric Dolphy, une rencontre qui eut une importance déterminante dans sa vie. Par la suite, il joue avec Miles Davis et Sonny Rollins au Audubon Ballroom de New York. À cette époque, John consomme de l'alcool et se drogue plus que jamais, à l'héroïne, principalement. Sous l'influence du saxophoniste Yussef Lateef, qu'il a rencontré à Philadelphie, il s'intéresse à la philosophie et à la spiritualité orientales.

En 1953, Coltrane se joint à l'ensemble de sa première idole, l'altiste ellingtonien Johnny Hodges. L'année suivante, au mois de juin, il rencontre sa future épouse, Juanita Grubbs. Celle-ci est convertie à l'islam et, pour cette raison, s'est rebaptisée Naïma.

La chute et l'éveil spirituel

Bien que l'on trouve des enregistrements de Coltrane qui remontent aussi loin qu'à 1946, sa carrière proprement dite s'étend sur une période de douze ans, de 1955 à 1967, période durant laquelle il a remodelé à fond le jazz moderne et influencé des générations de musiciens.

Le 2 juillet, John quitte le groupe de Hodges, probablement à cause de ses problèmes de drogue et d'alcool. Au début d'octobre 1955, il reçoit un appel du trompettiste Miles Davis, qui s'apprêtait à former un nouveau quintette après plusieurs années de déclin qui suivirent son succès de la fin des années quarante. Le 3 octobre, Coltrane épouse Naïma et entre dans le Miles Davis Quintet. Ce premier quintette classique, dont l'existence fut brève, produisit des enregistrements mémorables issus de deux séances-marathons, avant d'être dissous au mois d'avril suivant.

Au printemps 1956, Coltrane fait la connaissance du pianiste McCoy Tyner à Philadelphie. En juin, il déménage à New York avec sa femme et sa belle-fille, Antonia. Cette dernière porte, comme sa mère, un prénom musulman, celui de Saïda (ou Syeeda, en anglais).

En 1957, à cause de ses problèmes d'alcool et de drogue, Miles remplace John Coltrane par Sonny Rollins. Coltrane retourne donc habiter chez sa mère, avec sa famille, à Philadelphie. Le printemps venu, il connaît ce qu'il appellera plus tard, dans les notes de son album A Love Supreme (Un amour suprême), un éveil spirituel, par lequel il reçoit la révélation de l'omnipotence de Dieu ainsi que le don de rendre les autres heureux à travers la musique. À l'occasion de cet éveil, il arrive à se guérir de sa dépendance aux drogues et à l'alcool.

En pleine forme et parfaitement remis, il signe un contrat avec Prestige Records. En juillet, il travaille avec Thelonious Monk au Five Spot Cafe de New York. C'est suite à cette collaboration avec le génie musical qu'était Monk que Coltrane se mit à développer son style de jeu dense caractéristique, faisant déferler à toute allure sur ses auditeurs des torrents de notes entrelacées et convoluées ; un style que le célèbre critique de jazz Ira Gitler appelle, avec justesse, nappes de sons (sheets of sounds, en anglais).

Le 23 août 1957, John, Naïma et Saïda emménagent dans un appartement près de Central Park West, dans Manhattan. Le 25 décembre, Coltrane rejoint le groupe de Miles Davis, puis, l'année suivante, signe un contrat d'enregistrement avec Atlantic Records.

Après avoir enregistré les chefs-d'œuvres Kind of Blue, avec le Miles Davis Sextet, et le vertigineux Giant Steps, une œuvre de sa propre composition et jouée sous sa propre autorité, il fait, en 1960, la connaissance de la pianiste Alice McLeod dans une réception à Détroit. En mars, il joue pour la dernière fois avec Miles Davis, puis forme son propre quartette, avec McCoy Tyner au piano, Steve Davis à la contrebasse et Elvin Jones à la batterie. À l'automne, Reggie Workman vient remplacer Steve Davis à la contrebasse.

Le maître de l'avant-garde

En 1961, Coltrane signe un contrat d'enregistrement décisif avec Impulse Records.

À l'été 1963, il quitte son ménage avec Naïma et emménage avec Alice McLeod. Le 15 septembre, quatre fillettes noires sont tuées dans un attentat à la bombe sur l'église baptiste de la 16e rue à Birmingham, en Alabama. Suite à cette tragédie, Coltrane enregistre, le 18 novembre, la pièce Alabama en mémoire des enfants assassinés.

En avril 1964, Coltrane renouvelle son contrat avec Impulse Records. Le 29 juin, Eric Dolphy meurt, à Berlin, en Allemagne, des suites de complications diabétiques. La mère d'Eric fait cadeau de la clarinette basse de son fils à John Coltrane. Le 26 août, Alice donne naissance à leur premier fils, John Coltrane Jr. Leur second naîtra le 6 août de l'année suivante. Ils le baptiseront Ravi, d'après le nom du sitariste et chef spirituel hindou Ravi Shankar, dont Coltrane admire la musique et la philosophie. En novembre, ces derniers se rencontrent à New York.

Le 9 décembre 1965, le John Coltrane Quartet enregistre le chef-d'œuvre A Love Supreme (Un amour suprême), l'un des principaux canons de tout le jazz, une pièce que connaissent la plupart des musiciens professionnels, plusieurs d'entre eux pour en avoir déjà joué au moins des parties, sinon toute la suite de 32 minutes. A Love Supreme est une suite lyrique en quatre parties, construite sur un simple motif quatre notes à la basse, dénotant les mots a love supreme, fondation sur laquelle Coltrane développe des volutes de notes qui tourbillonnent en des envolées rudes et rauques de la même densité que Giant Steps, mais sans rien de son formalisme.

Durant la dernière période de sa carrière, Coltrane affiche un intérêt croissant pour le style free jazz, dont Ornette Coleman, Albert Ayler et d'autres ont été les pionniers dès la fin des années 1950. En décembre 1965, McCoy Tyner quitte le groupe, insatisfait de la nouvelle orientation de la musique de Coltrane. Il est suivi par Elvin Jones en 1966, suite à l'arrivée du batteur Rashied Ali, dont il ne peut supporter la compétition.

Au mois, d'août, John épouse Alice McLeod, divorçant en même temps de Naïma, à qui il reprochait de ne pas lui avoir donné d'enfants. Alice remplace désormais McCoy Tyner au piano, et Pharoah Sanders, un jeune saxophoniste de style free, que Coltrane encourage depuis qu'il l'a rencontré, vient s'adjoindre au groupe.

Le 19 mars 1967, Alice et John ont un troisième fils, qu'ils baptisent Oran. Le 27 mars, a lieu l'inauguration officielle du Olatunji Center of African Culture, situé au 43, 125e rue Est, dans Harlem. En mai, John est pris d'une douleur atroce à l'abdomen alors qu'il rend visite à sa mère. De retour à New York, il passe une biopsie, mais il refuse de rester à l'hôpital pour d'autres examens. Le 16 juillet, aux petites heures du matin, il est conduit d'urgence à l'hôpital. Le lendemain, 17 juillet, l'esprit de John Coltrane quitte définitivement son enveloppe charnelle pour un monde meilleur.

Discographie

Avec Miles Davis

Avec Thelonious Monk

Principaux leaders et collaborateurs avec lesquels John Coltrane a travaillé

En ordre chronologique:

Liens externes




This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia