Page d'accueil encyclopedie-enligne.com en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

Louis de Bourbon (1974-)


Louis Alphonse Gonzalve Victor Emmanuel Marc de Bourbon, né le 25 avril 1974 à Madrid à la clinique Saint-François-d'Assise, est, pour les légitimistes français, chef de la maison de France, de par sa position d'aîné des descendants en primogéniture mâle d'Hugues Capet. Il porte le titre de courtoisie de "duc d'Anjou". Il possède la double nationalité française (héritée de son père) et espagnole (héritée de son père et de sa mère).

À sa naissance il fut déclaré à l'état civil espagnol (acte de naissance n° 4191, en date du 24 mai 1974) comme S.A.R. Don Luis-Alfonso de Borbón y Martínez-Bordiú, puis son acte de naissance fut transcrit le 16 mars 1994 à l'état civil français en tant que Louis Alphonse de Borbon (sic), tandis que l'administration française lui a délivré une carte nationale d'identité au nom de S.A.R. Louis Alphonse de Bourbon, duc d'Anjou.

Ses quatre autres prénoms lui ont été ajoutés à son baptême dans la religion catholique romaine, le 3 mai 1974 au palais royal du Pardo, près de Madrid (avec comme parrain son grand-père paternel, absent à la cérémonie et représenté par Gonzalve de Bourbon, et comme marraine Carmen Polo de Franco, l'épouse de Francisco Franco.

Louis de Bourbon a été reconnu par la justice française en 1989 comme seul détenteur légal des pleines armes de France (d'azur à trois fleurs de lis d'or).

Louis de Bourbon est considéré par les légitimistes comme successeur légitime des rois de France et de Navarre sous le nom de Louis XX, ce qui est contesté par les orléanistes, quant à eux partisans d'Henri d'Orléans (1933-). Les orléanistes argüent notamment des renonciations faites lors des traités d'Utrecht (1713) par Philippe de France, ancêtre direct de Louis de Bourbon, ainsi que d'une « fusion » qui serait intervenue en 1883 à la mort d'Henri d'Artois (1820-1883) entre les orléanistes et les légitimistes de l'époque.

Aux yeux des orléanistes Louis de Bourbon n'est « que » don Luis Alfonso de Borbón y Martínez-Bordíu. Les orléanistes lui dénient sa nationalité française, sa qualité de prince, et même son droit de n'utiliser comme prénom usuel que son premier prénom. Ils lui dénient aussi les pleines armes de France ainsi que le titre de duc d'Anjou.

Louis de Bourbon est le second fils d'Alphonse de Bourbon (1936-1989) et de son épouse Carmen Martínez-Bordíu y Franco (née en 1951), fille de Cristóbal Martínez-Bordíu.

D'abord titré par son père duc de Touraine le 19 septembre 1981, Louis Alphonse de Bourbon fut ensuite titré duc de Bourbon le 27 septembre 1984, suite au décès accidentel de son frère aîné François de Bourbon (1972-1984).

Après la mort de son père dans un accident de ski aux États-Unis le 30 janvier 1989, Louis Alphonse de Bourbon devint l'aîné des descendants d'Hugues Capet, de saint Louis, d'Henri IV et de Louis XIV, prétendant, dans une déclaration du 19 avril 2000, être le successeur des rois de France.

Il prit désormais comme prénom usuel Louis tout court et le 2 février 1989, le titre de duc d'Anjou, comme l'avaient fait son père en 1975 et son grand-père en 1946.

Louis de Bourbon s'est marié le samedi 6 novembre 2004 à 19 heures (heure locale), en l'église Saint-Stanislas, à La Romana (République dominicaine) avec María Margarita Vargas y Santaella, issue d'une riche famille vénézuélienne. Après leur lune de miel, le couple royal s'installera à Caracas, où le "duc d'Anjou" occupera de hautes fonctions dans la banque que dirige son beau-père.

Depuis le décès le 27 mai 2000 de son oncle Gonzalve de Bourbon (1937-2000), l'actuel héritier présomptif de la maison de France n'est autre que Juan Carlos Ier d'Espagne (né en 1938), cousin de Louis de Bourbon.

Cette situation étonnante n'est pas nouvelle puisque déjà en 1715 l'héritier présomptif de Louis XV de France (1710-1774) n'était autre que son oncle Philippe V d'Espagne (1683-1746), et ce jusqu'à la naissance de Louis de France (1729-1765).

Louis de Bourbon est depuis le 16 juin 1994 membre titulaire de la Société des Cincinnati de France, où il représente Louis XVI de France, chef suprême des armées françaises lors de la guerre d'indépendance des États-Unis d'Amérique, Louis étant le plus proche parent actuel de Louis XVI par les mâles. La Société des Cincinnati de France regroupe les descendants en primogéniture mâle des officiers français ayant combattu aux côtés des indépendantistes étasuniens.

Louis de Bourbon vit à Madrid. Son grand-père, Jacques Henri de Bourbon (1908-1975) avait renoncé au trône d'Espagne le 19 juillet 1969, au profit de son neveu l'actuel Juan Carlos Ier. Cette renonciation a été acceptée par ses deux fils le 23 juillet 1969, mais non formellement ratifiée par son petit-fils Louis de Bourbon (pas né à l'époque).

À titre anecdotique on peut noter que Louis de Bourbon compte deux chefs d'État espagnols parmi ses quatre arrière-grands-pères : Alphonse XIII d'Espagne dans son ascendance paternelle, et le dictateur(caudillo) Francisco Franco dans son ascendance maternelle.

Précédé par :
Alphonse II

succession légitimiste

Suivi par :
-

Voir aussi




This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia