Page d'accueil encyclopedie-enligne.com en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

Omeyyades


Religion
Les trois monothéismes
judaïsme - christianisme - islam
180px
Cet article fait partie de la série
Islam
Les cinq piliers
La profession de foi
La prière - L'aumône
Le jeûne
Pèlerinage à La Mecque
Villes saintes
La Mecque - Médine
Jérusalem
Nadjaf - Kerbala
Événements et Fêtes
Calendrier musulman -
Aïd el-Kebir - Hégire
Achoura - Arbaïn
Constructions religieuses
Mosquée - Minaret
Mihrab - Qibla
Religieux
Muezzin - Imam - Mollah
Ayatollah - Mufti
Textes et lois
Vocabulaire de l'islam -
Coran - Hadith - Sunna
Sourate - Fiqh - Fatwa
Charia - Hisba
Mouvements
Sunnisme - Chiisme
Kharidjisme
Écoles
Hanafisme - Malékisme
Chaféisme - Hanbalisme
Wahhabisme - Salafisme
Duodécimains - Ismaélisme
Motazilisme - Druzes
Acharisme - Soufisme


Les Omeyyades (ou Umayyades) sont une dynastie de califes qui gouvernèrent le monde musulman de 661 à 750, établissant leur capitale à Damas. Ils tiennent leur nom d'un de leurs ancêtres, Abu Umayya. Ils appartenaient à la tribu des Qurayshites, tribu dominante à La Mecque au temps du prophète Mahomet. Après s'être opposés à celui-ci, ils l'avaient rejoint au dernier moment.

Les Omeyyades étaient liés avec le troisième calife, Uthman. Quand celui-ci fut assassiné par des opposants qui portèrent au pouvoir Ali, cousin et gendre de Mahomet, tous ceux qui étaient liés à Uthman crièrent vengeance, notamment l'omeyyade Muawiya, qui était alors gouverneur de Syrie. À la suite de quelques combats, Ali fut écarté du pouvoir par un arbitrage, et Muawiya fut proclamé calife par les Syriens (661). Ali ayant été assassiné la même année par les Kharidjites, ses anciens partisans, plus rien ne s'opposa ensuite au règne des califes omeyyades.

Cependant, à partir des années 680, une série de troubles internes faillirent mettre fin à cette dynastie, mais elle réussit toujours à reprendre le dessus :

Heureusement pour les Omeyyades, les divers groupes insurgés n'avaient aucune union entre eux. Les Kharidjites ne s'étendirent pas hors des déserts ; Abd Allah fut vaincu par le calife Abd al-Malik, tandis que Mukhtar était écrasé par le frère d'Abd Allah, qui gouvernait Basra.

Les adversaires du régime l'accusaient d'impiété pour diverses raisons :

Il est vrai que les Omeyyades ont longtemps préféré faire payer aux non-musulmans des impôts (capitation et impôt foncier) plutôt que de les convertir. Cependant les successeurs d'Abd al-Malik choisirent une solution plus souple : on encouragea les conversions, et pour les convertis la capitation fut remplacée par l'aumône légale du croyant; mais l'impôt foncier fut maintenu sur leurs terres (sous prétexte que celles-ci n'étaient pas converties).

Les Omeyyades furent ensuite détrônés en 750 par les Abbassides, qui fondèrent leur propre dynastie. Presque tous les membres de la famille furent massacrés, mais le prince Abd al-Rahman Ier, réussit à s'enfuir, à gagner l'Espagne et à y établir une nouvelle dynastie à Cordoue. L'émir Abd al-Rahman III prit le titre de Calife en 929, affirmant ainsi la complète indépendance du califat de Cordoue.

Califes omeyyades de Damas

À noter qu'avec Marwan Ier c'est une branche cousine des Omeyyades, les Marwanides, qui est au pouvoir.

Émirs omeyyades de Cordoue

Califes omeyyades de Cordoue



This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia