Page d'accueil encyclopedie-enligne.com en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

Prohibition

For the judicial writ of prohibition, see Prohibition (writ).
Image manquante
Prohibition.jpg
Agents détruidant des tonneaux d'alcool durant la Prohibition

La Prohibition refère a la periode 1919-1932 en Finlande (called 'kieltolaki'), la periode 1900-1948 au Canada et la periode 1919-1933 aux Etats Unis d'Amérique. Il s'agit d'une période ou le fabrication, le transport, l'importation, l'exportation et la vente de boisson alcoolisée était prohibée.

La prohibition Canadienne fut imposée par un ensemble de lois qui furent mises en oeuvre par les diverses provinces de ce pays durant les vingt premières années du vingtième siecle. La province de Prince Edward Island fut la premiere a mettre en vigueur une telle loi en 1900 alors que le Quebec fut la derniere en 1919. Les provinces ont ensuite abrogés ces lois au cours des années vingt. Le Quebec fut la premiere province a retirer sa loi dès 1920, n'imposant la prohibition que sur la seule année 1929-1930. La province "Prince Edward Island" fut la derniere a abroger sa loi de prohibition en 1948.

Aux Etats Unis d'Amérique (EUA), la Prohibition fut établie par le 18eme amendement de la constitution des EUA (ratifié le 16 Janvier 1919) et par le Volstead Act (établi le 28 octobre 1919). La prohibition débuta le 16 Janvier 1920 lorsque que le 18eme amendement pris effet. Le Volstead Act fut amendé pour permettre les beuvagres les bieres légères (ne titrant pas plus de 3.2% d'alcool ???, 4% en volume) grace au Blaine Act du 17 fevrier 1933. Le 18eme amendement a été retiré au cours de la meme année par la ratification du 21eme amendement de la constitution des EUA.

La Prohibition refere egalement a une partie du mouvement pour la Temperance (Temperance movement) qui souhaitait que l'alcool soit rendu illégal. Sont alors apparu les Prohibitionistes, les avocats (trad ???) de la prohibition. Ces derniers comptaient déja a leur actif quelques succés pour leur cause; En 1905 trois états americains avait déja interdit l'alcool, en 1912 le nombre de ces etats se porta a 9, et en 1916, la prohibition faisait deja partie de la legislation de 26 des 48 etats composants les EUA. Apres le retrait de la loi federale certains états continuerent a imposer la prohibition; L'Oklahoma, Le Kansas, and L'etat du Mississippi étaient toujours "secs" en 1948. L'état du Mississippi, au sein duquel l'alcool fut rendu illégal dès 1907, fut le dernier état a proceder au retrait de la prohibition, en 1966. Bien qu'il perdurent quelques contés ou communautés secs a ce jour aux EUA (principalement dans le sud du pays), cela n'a plus grand impact de nos jour, tout au plus imposant aux personnes souhaitant consommer de l'alcool un deplacement modéré pour satisfaire leur envie dans un endroit ou les bars sont authorisés.

Bien que la prohibition à l'echelle nationale fit beaucoup pour la réduction de la consommation de boissons alcoolisées par les américaines, ces dernières étaient toujours largement disponibles au sein des speakeasies et autres débits de boissons illégaux, de plus beaucoup conserverent un bar privé pour servir leur invités. De larges quantités d'alcool passèrent en contrebande depuis le Canada ou les iles francaises de Saint-Pierre and Miquelon (surnommée "les îles du Champagne"). La brasserie a usage domestique légale ou illégale était également populaire durant la prohibition. Des quantités limitées de vin et de cidre brut étaient pouvaient être produite dans un cadre domestique. Certains vins étaient encore produits aux EUA mais ceux ci n'étaient disponibles qu'aux entrepots gouvernementaux pour les besoins de l'élise, notamment la communion. Le Whisky était disponible par prescription médicale. Les magasins "Malt and hop" surgirent bientot dans tout le pays et plusieurs ex brasseurs se reconvertirent en commercialisant des sirops d'extrait de malt, a des fins de cuisson et de "boisson".

Beaucoup de notables et politiciens américains admirent posséder de l'alcool durant la prohibition. Cette dichotomie entre la législation et les pratiques couramment admises nourrirent un mépris conséquent et répandu des autorités de l'état, ces dernières etant considérées fort hypocrites. La satire pris de multiples formes, incluant les célébres films Keystone Kops. Certaines exceptions trouveront grace au regard méprisant de la population américaine. Ainsi les activités d'Eliot Ness et de son équipe de choc composés d'agents du Trésor, surnommée "Les Incorruptibles" (The Untouchables en anglais). Une autre exception serait Izzy Einstein and Moe Smith, duo d'agents de la prohibition a New York, simplement denommée "Izzy et Moe". La presse américaine couvrira extensivement les qualités de ces rares exceptions de probité: L'honeteté proverbiale de Ness allié a son flair pour les relations publiques, les méthodes plus excentriques et plus déguisées (trad ???) cependant hautement efficaces de Izzy and Moe.

La prohibition fournit une opportunité attrayante pour le crime organisé de mettre sur pied des filières d'importations, des fabriques ou encore un réseau de distribution illégal de boissons alcoolisées aux EUA. Al Capone, fut l'une des icones de ces trafics d'alcool, batissant son empire criminel grace aux profit des ventes d'alcool illégales. Eliot Ness s'opposera à Capone, dans un combat devenu légendaire. Il ne réussira cependant pas a faire tomber le criminel pour des méfaits graves (vente d'alcool ou meurtre), mais devra recourir a l'invocation des "privilèges indissociables au droit de la personne" pour faire tomber Al Capone sous le coup d'une loi fédérale, contournant les juridictions legislatives (les juges corrompus protégeant Capone au niveau local). Celui ci ce verra imposer la peine maximale (10 ans). [Note : Vérifier les faits deux fois, de plus c'est largement off topic peut etre, demander communauté]

La production d'alcool étant tombée dans des mains criminelles ou étant assurée par des fabriquants "maison" échappant a tout controle, la qualité du produit final variait grandement. Ainsi de nombreux cas de buveurs souffrant de cécité ou subissant des lésions cérébrales graves furent répertoriés après l'ingestion d'un "bathtub gin" concocté a partir d'alcool industriel et autres poisons chimiques. Un incident resté dans les mémoirs est lié au brevet médical (patent medicine) du gingembre de Jamaique (Jamaica ginger), plus connu par ses consommateurs sous le nom de "Jake". Il possédait un très fort degré d'alcool et était connu parmis ceux qui consommait ce médicament pour coutourner l'interdiction de l'alcool. Le Département du Trésor américain exigea des modification dans la formule de ce dernier pour le rendre imbuvable. Certains revendeurs de Jake peu scrupuleux altérairent leur produit avec un adulterated their Jake with an plastifiant industriel pour tenter de contourner les tests gouvernamentaux. En conséquence, des dizaines de milliers de victimes ont souffert de paralysie des mains et pieds, très souventde manière permanente. La distillation amateure de liqueur n'était pas sans danger pour le producteur lui même, les instrumentations trop primitives explosant parfois, provoquant incendies et ravages.

Il est a noter que dans les années 1890, l'éthanol était le premier carburant utilisé par les voitures de l'époque. L'alcool fournissait énergie aux moteurs utilisés par les engins fermiers, les locomotives et les voitures, que ce soit en Europe ou aux EUA. En 1919, La police de la prohibition détruisit les distillateurs d'alcool de mais qui servaient aux fermiers a produire a faible cout leur carburant : l'éthanol. Les dépenses supplémentaires pour se procurer de l'éthanol carburant forcèrent les agriculteurs a se tourner vers le pétrole, qui était a l'époque fort peu cher.

Beaucoup de problémes sociaux furent attribués a l'ere de la prohibition. Un marché noir de l'alcool, profitable et souvent violent, s'est épanoui. Le racket surgit quand de puissant gang corrompirent les agences dont la misson étaient de garantir la prohibition. Les liqueurs les plus fortes gagnerent en popularité car leur pouvoir ethylique les rendaient plus profitables pour faire de la contrebande. Faire respecter la prohibition eu un cout élevé, tout comme l'absence du revenu des taxes sur l'alcool (environ 500 millions de dollars américains annuellement pour l'ensemble des EUA) ont durement entamé les réserves de l'état américain. Quand la prohibition céssa, Le crime organisé perdit pret de tout leurs revenus liés au marché noir d'alcool, conséquence directe de la concurrence des liqueurs alcoolisées en vente libre et légale a des prix modestes. Le crime organisé se recycla dans la vente d'autres drogues illégales. Le marché noir repose sur la vente d'un quelconque produit illégal. D'un certain point de vue, la lutte contre les drogues moderne a été comparée a la prohibition. Ce dernier argument ainsi que la validité de l'analogie est cependant critiquée.

La prohibition a eu un impact notable sur l'industrie de l'alcool au sens large au sein des EUA. Alors meme que la loi fut abrogée, on ne pu compter que moitié moins de brasseries ouvertes par rapport au niveau antérieur a la prohibition. La plupart des petites brasseries furent éliminés pour de bon. Etant donné que seules les brasseries industrielles surviverent a la prohibition, la bière américaine en vint a étre méprisée, cette derniere ne présentant aucun caractère, si ce n'est celui d'etre un produit de consommation de masse. Les connaisseurs de la boisson se plaignirent de la faible qualité autant que du manque de variété dans la production. Certains jugent qu'il faut attendre les années 1980 pour considérer qu'un minimum de savoir faire fut réacquis par les brasseurs américains. Fritz Maytag est traditionnellement crédité pour le début du renouveau de la tradition du brassage de la bière aux EUA, la révolution microbrew qui extirpa la brasserie américaine de son état de complete ignorance.

[Note a moi meme : que faire du reste ???]

Other meanings for "Prohibition"

The term prohibition, in legalese, is also used to refer to other laws banning the sale and consumption of alcohol, in particular, local laws that have the same effect. The 21st Amendment, which repealed nationwide prohibition, explicitly gives states the right to restrict or ban the purchase and sale of alcohol; this has led to a patchwork of laws, in which alcohol may be legally sold in some but not all towns or counties within a state.

Lexicologically, the prohibition of something denotes the widespread banning of its presence or use. This is not always due to laws or other government influence. A children's school, for instance, might prohibit short skirts from being worn; the Catholic church prohibits the use of prophylactics.

See also

External links




This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia