Page d'accueil encyclopedie-enligne.com en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

Richard Milhous Nixon


Richard Milhous Nixon, né le 9 janvier 1913, mort le 22 avril 1994, était un homme politique américain (étatsunien). Vice-président de Dwight D. Eisenhower, il fut le candidat malheureux des républicains contre John F. Kennedy puis devint le 37e président des États-Unis, entre 1969 et 1974. C'est le seul président américain à avoir démissionné (scandale du Watergate).


Richard Milhous Nixon
Richard Milhous Nixon
Président 37e Président
Dates de mandat 20 janvier 1969
9 août 1974
Prédécesseur Lyndon Johnson
Successeur Gerald Ford
Date de naissance 9 janvier 1913
Lieu de naissance Yorba Linda, Californie
Date de décès 22 avril 1994
Lieu de décès New York
First Lady Pat Nixon
Profession Avocat
Parti politique Républicain
Vice-président


Sommaire

Naissance et jeunesse

Richard Milhous Nixon est le fils de Francis Nixon et d'Annah Milhous. Il est élevé comme un évangiliste Quaker par sa mère qui espère qu'il devienne un missionnaire. Son éducation est marquée par les pratiques conservatrices de l'église Quaker. Son père est moins concerné par la religion, s'occupant de faire tourner l'épicerie et la station d'essence familiale. Il fréquente le Whittier College (une école Quaker) où il finit deuxième de sa promotion, puis il suit des études de droit à l'université de Duke. Il est un officier non-combattant dans l'US Navy pendant la Seconde Guerre mondiale, et devient avocat de la société Pepsi.

Les débuts de sa carrière politique

Il est élu à la chambre des représentants des États-Unis en 1946 comme député de l'Etat de Californie. Nixon grimpe rapidement les échelons politiques se faisant connaître comme un ferme anti-communiste. Il est membre de l'HUAC ('House Un-American Activities Committee') et participe au procès d'Alger Hiss (accusé d'être un espion communiste, il fut condamné à cinq ans de prison pour faux-témoignage ). En 1950, Nixon bat la candidate Helen Gahagan aux élections sénatoriales, en l'accusant d'avoir des sympathies pour le communisme.

Vice Présidence

Nixon est élu Vice-président de Dwight Eisenhower en 1952. Il a 39 ans.

Un des points forts de la campagne est l'utilisation nouvelle de la télévision par Nixon.
Nixon, étant accusé d'avoir été financé par une caisse noire vint à la télé se défendre lui-même dans un discours émouvant (Checkers Speech). Il est alors submergé de soutiens ce qui permet à Eisenhower de le garder sur le ticket républicain.

En tant que Vice-président, Nixon voyage en Amérique du Sud et reçoit des éloges pour sa détermination, faisant face aux opposants aigris de la politique étrangère américaine. Durant sa vice-présidence, Nixon assume à trois reprises les fonctions de chef d'Etat, lorsque le président Eisenhower tombe malade : à l'occasion de la crise cardiaque d'Eisenhower du 24 septembre 1955, de celle de juin 1956, et de celle de novembre 1957. Il prouve aussi qu'il est un fin penseur lors de sa confrontation avec Nikita Khrouchtchev lors de l'« American National Exhibition » à Moscou (le 24 juillet 1959). Cette célèbre confrontation voit les deux leaders débattre des mérites respectifs des systèmes capitaliste et communiste dans un modèle de cuisine américaine aménagée présenté à l'exposition.

L'élection de 1960 et l'après vice présidence

Lors de l'élection présidentielle de 1960, il est le candidat principal des républicains mais il perd face à John F. Kennedy. La plupart des observateurs s'accordent pour dire que le facteur crucial qui a fait basculer la campagne est le premier débat télévisé de l'élection présidentielle.

le débat télévisé

Malgré une barbe naissante (le débat ayant lieu en fin d'après midi), Nixon refusa qu'on le maquille, de plus, il était malade et fatigué par de nombreux déplacements de campagne. Il espérait gagner des voix pour sa connaissance en politique étrangère, mais les Américains ont seulement vu un homme mal à l'aise, transpirant beaucoup et portant un costume gris qui se confondait avec le décor.

Le 7 novembre 1962, il perd une nouvelle élection : celle pour le poste de gouverneur de Californie. Dans son discours de clôture, Nixon affirme que c'était sa « dernière conférence de presse ».

Présidence

Son défaitisme ne dure pas. Il déménage à New York où il devient un éminent avocat. Et en 1968, il a sa revanche en remportant l'élection aux dépends du démocrate Hubert Humphrey. Il devient le 37e Président des États-Unis.

Parmi les fait marquants de sa présidence, notons :

Pendant la campagne électorale comme pendant sa présidence, Nixon s'appuie sur ceux qu'il appèle la « majorité silentieuse » : l'Amérique conservatrice qui n'aime pas les hippies, la contre-culture et les anti-guerre. Nixon promet une « paix avec l'honneur » au Vietnam grâce à son « plan secret ». On sait aujourd'hui qu'il n'y avait pas de plan secret mais le stratagème a fonctionné. L'administration Nixon commence secrètement une campagne de bombardements massifs contre le Cambodge en mars 1969 (nom de code : « Menu ») pour détruire ce qu'ils croyaient être les quartiers généraux où se seraient trouvés de nombreux soldats du Front National de Libération du Vietnam. La campagne de bombardements ne reste secrète que pour l'opinion publique américaine. L'efficacité militaire fut nulle, les bombes ayant juste tué des centaines de milliers de paysans cambodgiens. En ordonnant ces bombardements, Nixon réalisa qu'il pouvait étendre une guerre déjà impopulaire en violant la neutralité officielle du Cambodge. Il comprit également que la guerre était politiquement et militairement ingagnable. Les détails de ces bombardements restèrent secrets même pour de hautes personnalités. L'usage peu orthodoxe des pouvoirs exécutifs à l'occasion des bombardements du Cambodge est l'une des raisons de la procédure d'impeachment lancée contre Nixon (cette charge fut finalement oubliée).

Le 30 juillet 1969, Nixon fait une visite surprise au Vietnam du Sud où il rencontre le président Nguyen Van Thieu et le commandant en chef des forces armées américaines. La guerre se termine pendant sa présidence, mais après quatre années de bombardements massifs, de défaites sur le terrain et par le retrait des troupes du Vietnam du Sud.

Le 5 janvier 1972, Nixon ordonne le développement d'un programme spatial pour construire une navette spatiale. Cette décision fausse profondément tous les efforts d'exploration spatiale.

L'élection de 1972 est la consécration de Nixon. En effet, avec plus de 60% de suffrages populaires, il remporte 49 des 50 états (seul le Massachusetts lui échappe).

Le 2 janvier 1974, Nixon signe une loi limitant la vitesse des automobiles à 55 miles par heure (environ 90 km/h) afin de réduire la consommation d'essence pendant la crise pétrolière.

Watergate

départ de la Maison Blanche

Nixon a été impliqué dans la préparation et la dissimulation du cambriolage effectué au siège du Parti Démocrate, dans l'immeuble du Watergate. Ce cambriolage est l'un des scandales impliquant le comité de réélection de Nixon. Ce sont les enregistrements secrets de la Maison Blanche qui révèlent des détails sur son implication dans l'affaire. Il perd tout soutien après le « massacre du samedi soir » (Saturday Night Massacre) pendant lequel il renvoie Archibald Cox (défenseur du ministère public dans l'affaire) ainsi que ceux qui se sont exprimés contre ce renvoi dans sa propre équipe. La Chambre des Représentants lance une procédure d'impeachment contre Richard Nixon le 9 mai 1974. Menacé de destitution, il préfère démissioner, le 9 août 1974. Son successeur à la Maison Blanche, Gerald Ford, proclame un pardon ce qui met fin aux enquêtes.

Fin de sa vie

Dans ses dernières années, Richard Nixon parvient à redorer son image, et à gagner le respect du peuple en tant que sage sur le plan des affaires étrangères.
Nixon écrit de nombreux ouvrages pendant sa retraite politique, dont ses mémoires.

Il meurt le 22 avril 1994 à New York à l'âge de 81 ans, à la suite de complications d'un accident vasculaire cérébral. Il est enterré aux côtés de sa femme (Pat Nixon) sur ses terres dans sa ville natale à Yorba Linda, Californie.

Membres notables de l'administration Nixon

Nixon à la télévision et au cinéma

Voir aussi


Lectures

Liens externes


Chronologie des présidents des États-Unis depuis 1789
(voir aussi : Histoire - États-Unis d'Amérique - Maison Blanche)

1789 : Washington
1797 : J. Adams
1801 : Jefferson
1809 : Madison
1817 : Monroe
1825 : J. Q. Adams
1829 : Jackson
1837 : Van Buren
1841 : W. H. Harrison

1841 : Tyler
1845 : Polk
1849 : Taylor
1850 : Fillmore
1853 : Pierce
1857 : Buchanan
1861 : Lincoln
1865 : A. Johnson
1869 : Grant

1877 : Hayes
1881 : Garfield
1881 : Arthur
1885 : Cleveland
1889 : B. Harrison
1893 : Cleveland
1897 : McKinley
1901 : T. Roosevelt
1909 : Taft

1913 : Wilson
1921 : Harding
1923 : Coolidge
1929 : Hoover
1933 : F. D. Roosevelt
1945 : Truman
1953 : Eisenhower
1961 : Kennedy
1963 : L. B. Johnson

1969 : Nixon
1974 : Ford
1977 : Carter
1981 : Reagan
1989 : G. Bush
1993 : Clinton
2001 : G. W. Bush
2004 : G. W. Bush



This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia