Page d'accueil encyclopedie-enligne.com en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

Sarrebruck


Localisation de Sarrebruck sur la carte de l'Allemagne

Sarrebruck (Saarbrücken en allemand) est une ville d'Allemagne, capitale du Land de Sarre.

Sa population avoisine les 180 000 habitants.

Située à quelques kilomètres de la frontière française, elle entretient des rapports très étroits avec le département de la Moselle: il existe ainsi une « Eurozone » entre Forbach et Sarrebruck, et le TER (Train Express Régional) Metz-Sarrebruck a été co-financé par la Moselle et la Sarre.

Histoire

Sarrebruck (Sarabrucca) doit son nom au château-fort (en allemand : Burg) au-dessus de la Sarre

Au Moyen Âge Sarrebruck était la capitale d'un comté. Possession des comtes de Nassau-Sarrebruck, elle reste dans la maison de Nassau jusqu'à la Révolution française. L'église St-Arnual, située dans le quartier de même nom, abrite d'ailleurs de nombreux tombeaux des comtes, puis princes de Nassau.

Au XVIIIe siècle, Guillaume-Henri de Nassau commande à l'architecte Stengel de nombreux monuments, dont le château, la Ludwigskirche et la basilique St-Johann.

Après avoir été intégrée à la République, puis à l'Empire, Sarrebruck devient prussienne en 1815. Au cours du XIXe siècle, la ville bâtit sa prospérité sur la Révolution industrielle et la production d'acier. L'UNESCO a d'ailleurs classé comme patrimoine de l'humanité une aciérie de Völklingen, située à une dizaine de kilomètres de la ville.

Totalement détruite lors de la Seconde Guerre mondiale, Sarrebruck a depuis été reconstruite. Elle faisait partie (comme toute la Sarre) de la zone d'occupation française après la guerre et est encore imprégnée de la culture française (à tel point que les autres Allemands sont parfois un peu méprisants envers les Sarrois qu'ils considèrent comme « trop » Français).

Après la Première Guerre mondiale, le territoire de la Sarre était administré par la Société des Nations sous contrôle français. En 1935, la population se prononçait pour la ré-adhésion à l'Allemagne, sous l'influence de la propagande nazie et sans que la France ne fasse rien pour convaincre les Sarrois de voter pour le rattachement à la République. Après la Deuxième Guerre mondiale, la Sarre était de nouveau un territoire sous contrôle de la France qui avait le droit d'en tirer des profits économiques en exploitant, par exemple, les ressources de charbon. Suite à un deuxième référendum 1956, elle fut réunie à la nouvelle RFA en 1957.

Jumelages

Sarrebruck est jumelée avec

Liens externes



This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia