Page d'accueil encyclopedie-enligne.com en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

Microsoft Windows


Principaux systèmes
d'exploitation
BSD
FreeBSD - NetBSD
OpenBSD - PicoBSD
GNU/Linux (Liste)
Debian - Fedora
Gentoo - Knoppix
Mandrake - Slackware
SuSE
Microsoft Windows
95 - 98 - Me
NT - 2000 - XP - 2003
Autres
Mac OS - Mac OS X
OS/2 - QNX
Solaris - UNIX
AmigaOS - BeOS

Windows est une gamme de systèmes d'exploitation propriétaires pour ordinateurs personnels, principalement distribuée pour les plateformes x86 (Intel/AMD). Si ses versions les plus récentes sont des systèmes d'exploitation complets 32 ou 64 bits, multi-utilisateur, multitâches, et parfois même multi-poste, Windows a commencé par être une simple interface graphique fonctionnant sous DOS. Ces premières versions fonctionnaient en mode 16 bits, mono-utilisateur, mono-poste et ne proposaient qu'un mode multitâche coopératif et non préemptif.

Le succès de Windows n'a pas été dû qu'à sa simple interface graphique, mais au fait qu'il permettait de ne plus avoir à livrer (et à installer) un pilote distinct pour chaque couple application-périphérique : le pilote (ou driver en anglais) du périphérique pour Windows devenait désormais suffisant. Cela mit fin à un vrai cauchemar pour les utilisateurs, qui avaient parfois 400 pilotes différents à gérer sur des disquettes diverses.

Le système Windows, destiné aussi bien aux professionnels qu'au grand public, est en 2004 le produit principal de la firme Microsoft.

Capture d'écran de Windows XP
Agrandir
Capture d'écran de Windows XP
Sommaire

Versions

De nombreuses versions se sont succédé :

Branche fondée sur MS-DOS

Les premières versions étaient composées d'une interface graphique, en complément du mode en ligne de commandes (COMMAND.COM) de MS-DOS, qui constituait le soubassement (non graphique) du système. On pouvait la charger sur un DOS concurrent, sous réserve de passer outre aux messages d'intimidation issus lors de l'installation de Windows, installation programmée pour détecter un éventuel DOS non-Microsoft ou non-IBM).

À partir de Windows 95, l'interface graphique est devenue commercialement indissociable de MS-DOS, même s'il était toujours possible de démarrer dans cet environnement, de plus en plus difficilement au fur et à mesure des versions (DOS autorisait en effet aux applications des opérations directes sur le matériel, ce que Windows devait nécessairement interdire pour protéger sa propre intégrité)

Cela a motivé un procès entre Caldera, éditeur à l'époque d'un autre système DOS (DR-DOS) qui permettait également de faire tourner Windows, et Microsoft. Caldera estimait en effet que Microsoft adoptait ainsi une pratique anticoncurrentielle de vente forcée, sans justification technique réelle.

À partir de Windows XP, on peut considérer que le DOS a bel et bien disparu des systèmes d'exploitations grand public de Microsoft, sauf sous forme d'une boîte de simulation très limitée en fonctionnalités sous le contrôle complet de Windows... à moins de démarrer l'ordinateur à partir d'une disquette, un CD-ROM, une clé USB ou une partition d'un Windows plus ancien, et qui plus est équipé de MS-DOS.

le futur Windows

La nouvelle version de Windows est en cours de développement chez Microsoft, elle porte actuellement le nom de Longhorn.

Branche Windows 9x

Parallèlement au développement de Windows NT, un système d'exploitation à proprement parler, Microsoft décide de créer un système hybride à destination du grand-public, qui reprendrait certains avantages de Windows NT tout en restant compatible avec les versions antérieures de Windows et MS-DOS. Celui-ci devait pouvoir fonctionner sur des configurations d'entrée de gamme, avec une nouvelle interface graphique conviviale.

Cette première mouture, connue durant son développement sous le nom de code « Chicago » et sortie sous le nom de Windows 95, a connu plusieurs évolutions, dont Windows 98 et ME (Millennium Edition), qui ont permis de confirmer la popularité des systèmes d'exploitation de Microsoft. Ces différentes versions ont souffert d'une réputation d'instabilité et de vulnérabilité aux attaques par les réseaux. Le passage à la nouvelle famille NT pour les versions grand public a eu lieu avec Windows XP, moins instable et moins vulnérable.

Branche Windows NT

La branche NT (Nouvelle Technologie), est une famille de systèmes d'exploitation 32-bit, qui serait inspirée de VAX VMS et d'Unix, conçue à l'origine pour les processeurs Intel 386, MIPS, Compaq Alpha et Motorola PowerPC. Elle permet le multitâche préemptif, le multithreading, un modèle d'exécution séparée (chaque processus possède une zone de mémoire séparée, sans accès à celle des autres processus).

Elle dérive également de OS/2, et est née du divorce de Microsoft et d'IBM sur les systèmes d'exploitation pour PC.

Elle n'est pas fondée sur MS-DOS, ce qui la rendait originellement incompatible avec les jeux et application spécifiques DOS. Elle était donc principalement destinée aux serveurs et aux stations de travail professionnelles, bien que son interface soit calquée sur les versions grand public de Windows.

Sa disponibilité pour le grand public à eu lieu avec la sortie de Windows XP, première version familiale à être fondée sur cette branche unifiée après le succès de Windows 2000 dans sa version professionnelle.

La prochaine évolution, portant pour l'instant le nom de code Windows Longhorn, ne devrait pas sortir avant 2006.

Branche Windows CE

Cherchant à s'imposer sur le marché en pleine croissance des assistants personnels (PDA), Microsoft a développé une version légère de son système d'exploitation et s'est associé aux grands constructeurs d'ordinateurs personnels (ex : Hewlett-Packard pour pénétrer ce marché jusque là dominé par Palm. Les produits exploitant ce type de plateforme sont appelés Pocket PC. Adapté aux contraintes de ces machines (affichage, mémoire), Windows CE présente une interface similaire à celle de systèmes d'exploitation pour PC bien que son noyau soit différent. Avec la sophistication croissante des appareils ménagers, le but avoué de Microsoft est d'installer Windows CE (ou une version ultérieure) sur tous les appareils de la maison, créant ainsi un univers domotique intégré. Des versions de Windows CE sont d'ores et déjà disponibles pour les téléphones portables. Depuis 2003, l'appellation Pocket PC a été remplacée par Windows Mobile. Il existe donc Windows Mobile 2003 pour Pocket PC et Windows Mobile 2003 pour SmartPhone.

Système de fichiers

Le système de fichiers FAT (ou FAT32) est utilisé dans la branche 9x, hérité de MS-DOS. C'est avec l'introduction de NTFS depuis Windows NT que Windows s'est doté d'un système de fichiers plus moderne (avec la journalisation des métadonnées, le support de plusieurs streams par fichier, etc.).

Un système d'exploitation controversé

Au cours des années 1990, en particulier avec la version 95, Windows s'est acquis le quasi-monopole du marché des systèmes d'exploitation et des applications bureautiques grand-public pour PC. Il est actuellement installé dans plus de 90% des ordinateurs personnels. La plupart des ordinateurs vendus ont un système Windows préinstallé par le manufacturier (licence OEM). En conséquence de son monopole et des pratiques commerciales controversées de Microsoft, Windows est un produit très critiqué. Il est notamment reproché à ce système son instabilité et sa vulnérabilité.

En janvier 2004, le commissaire européen en charge de la concurrence Mario Monti a ordonné à Microsoft de remédier à la fourniture quasi-systématique de son lecteur multimédia Windows Media Player dans Windows XP. Afin de se conformer à cette décision, Microsoft envisage de contourner cette accusation de pratique anti-concurrentielle en fournissant désormais à chaque acheteur de Windows XP un CD-ROM contenant d'autres logiciels concurrents de son lecteur.

Les partisans d'alternatives à Windows considèrent que sa position dominante sur le marché des particuliers est due à la volonté présumée de Microsoft de le rendre incompatible avec les autres systèmes d'exploitation (notamment en ne respectant que très peu les normes permettant l'interopérabilité entre programmes) et au fait qu'il est le plus souvent fourni avec les ordinateurs à l'achat. Le quasi-monopole de Microsoft dans le domaine des systèmes d'exploitation pour PC oblige les développeurs d'applications à offrir leur logiciel pour la plateforme Windows, car c'est le moyen le plus sûr de toucher de nombreux clients, ce qui renforce d'autant sa situation dominante. Ainsi une personne qui désirerait changer de système d'exploitation ne pourrait conserver ses anciens programmes. De plus, il est très difficile pour un programmeur de modifier son programme Windows pour le faire fonctionner sur un autre système d'exploitation. Cependant, il existe des bibliothèques qui mettent en avant leur portabilité comme un avantage par rapport à la concurrence (OpenGL, SDL…) ; d'autres bibliothèques permettent de faire fonctionner des applications Windows (Win32) sur des systèmes de type Unix (comme GNU/Linux ou FreeBSD), par exemple WINE. Enfin, on peut trouver GNUWin II, un ensemble de logiciels libres (GNU) pour Windows.

Logiciels livrés avec Windows

Liens externes



This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia